RMC Sport

Coupe de la Ligue: pourquoi Reims reçoit le PSG avec une pelouse dégradée

Alors que Reims accueille le PSG ce mercredi soir en demi-finale de Coupe de la Ligue (21 heures), la pelouse du stade Auguste-Delaune est en mauvais état. En cause, son intense utilisation lors de la Coupe du monde féminine, et le manque de temps pour se régénérer l'été dernier.

Sacrée meilleure pelouse de Ligue 2 lors de la saison 2017-2018, la surface du stade Auguste-Delaune n’est plus aussi belle depuis. En cause, les opérations estivales d’entretien du terrain n’ont pas pu être réalisées en raison de la Coupe du monde féminine, organisée en France l’été dernier. Reims a accueilli six matchs en tout, dont un huitième de finale entre l’Espagne et les futures championnes américaines.

Sollicitée jusqu’au 24 juin, la pelouse n’a pas pu subir de scalpage, technique qui consiste à enlever la première couche afin qu’elle puisse se régénérer. Il faut entre huit et dix semaines pour réaliser l’opération. Un délai qui fut incompatible entre la compétition féminine et la reprise de la Ligue 1, début août.

Les ravages de l’hiver

Néanmoins, les techniciens de l’entreprise ID Verde, qui gère la pelouse d’Auguste-Delaune ainsi que celle du centre d’entraînement du club, ont pu maintenir la première à un très bon niveau de qualité visuelle et technique sur le premier tiers de la saison. Mais l’hiver arrivant, du feutre qui aurait dû être retiré lors du scalpage, s’est multiplié. Le feutre est un amas de débris végétaux qui s’insère entre les brins d’herbe empêchant ceux-ci de pousser, entravant également l’évacuation de l’eau, d’où son caractère glissant dès que l’humidité augmente.

La pelouse rémoise avait particulièrement souffert avant le huitième de finale de Coupe de la Ligue entre Reims et Montpellier, le 17 décembre dernier. Quelques heures avant le coup d’envoi, d’importantes averses s’étaient abattues sur la Champagne, détériorant sévèrement le terrain.

La même technologie qu’au Parc des Princes et à Stamford Bridge

Un soin quotidien est depuis apporté à la pelouse hybride de technologie GrassMaster, similaire à celle du Parc des Princes et de Stamford Bridge. Du gazon a été ressemé régulièrement ces dernières semaines, et le feutre, responsable de la dégradation de la pelouse, a été limité au maximum sans toutefois parvenir à être enlevé. La seule manière d’y aboutir complètement, reste le fameux scalpage estival.

L’aspect de la surface sera plus verdoyant ce mercredi soir pour accueillir le Paris Saint-Germain (21 heures), assure-t-on au club avant la deuxième demi-finale de la Coupe de la Ligue. Le système de chauffage a ainsi été déclenché compte tenu des températures négatives actuellement dans la Marne, et la pelouse sera elle, à huit degrés.

Arnaud VALADON, avec Romain DAVEAU (@daveauromain)