RMC Sport

Coupe de la Ligue: quel est le profil d'Orléans, adversaire du PSG en 8es?

L'US Orléans défie le PSG ce mardi (21h) en 8es de finale de la Coupe de la Ligue. Un grand rendez-vous pour l'équipe 11e de Ligue 2, que RMC Sport vous fait découvrir.

Un vainqueur de la Ligue des champions en pointe

Une Coupe de France avec Sochaux (2007) et une Ligue des champions avec Liverpool (2005). Voilà le palmarès plutôt original d'Anthony Le Tallec, désormais avant-centre d'Orléans. Arrivé dans le Loiret en janvier 2017 après une expérience mitigée à l'Astra Giurgiu (Roumanie), l'ancien grand espoir du foot français a d'abord eu du mal à s'imposer. Mais depuis le début de saison, le joueur de 34 ans connaît une seconde jeunesse et a inscrit quatre buts en 12 matchs de Ligue 2. Seul en pointe ce mardi soir, il aura la lourde tâche de peser sur la défense centrale parisienne. Mais quand on a une C1 au palmarès, il n'y a pas de quoi être effrayé.

Des éléments expérimentés

En plus d'Anthony Le Tallec, l'USO s'appuie sur d'autres éléments très expérimentés. Parmi eux, le capitaine Karim Ziani. Après sept ans passés à l'étranger, l'ancien Marseillais ou Sochalien (36 ans) a signé à Orléans en 2016 et s'y est rapidement imposé comme le dépositaire du jeu, accompagné de l'ailier gauche Ousmane Cissokho (31 ans). Les autres éléments d'expérience dans l'équipe-type sont principalement derrière, avec le gardien Thomas Renault (34 ans) et les défenseurs Cédric Cambon (32 ans), Pierre Bouby (35 ans) et Gauthier Pinaud (30 ans).

Une défense très poreuse (malgré une folle série)

Sixième attaque de Ligue 2 avec 23 buts, Orléans n'est que la 17e défense, avec 28 buts encaissés. Pourtant, l'USO a signé une série assez impressionnante en n'allant pas chercher le ballon au fond de ses filets pendant six matchs consécutifs, entre la 7e et la 12e journée de championnat. Une imperméabilité qui n'a finalement été qu'une parenthèse, entre un début de saison catastrophique (10 buts pris lors des trois premiers matchs) et une série actuelle très compliquée (cinq défaites et un nul lors des six derniers matchs de L2, 14 buts encaissés).

Un gardien monstrueux aux tirs au but

Pour s'offrir un match de prestige face au PSG, Orléans a beaucoup lutté lors de ses trois premiers tours de Coupe de la Ligue. Par trois fois, les joueurs de Didier Ollé-Nicolle s'en sont sortis aux tirs au but, contre Béziers, Nancy puis Reims. Avec à chaque fois un grand Thomas Renault (34 ans) dans les cages. Remplaçant en championnat, le "Steven Gerrard de l'USO", qui joue sa 28e saison au club et occupe même un siège de conseiller municipal à la maire d'Orléans, rêve donc d'un formidable "quatre à la suite" face aux stars parisiennes.

A lire aussi >> Orléans-PSG: "Le plan, ça va être de se doper, on va prendre 17 cafés", s'amuse Bouby

Alexandre Alain Rédacteur