RMC Sport

Cris : « C’est le moment pour l’OL »

Cris

Cris - -

Le Brésilien, qui a connu quelques-unes des plus belles heures de l’Olympique Lyonnais, est impatient de rajouter une ligne à son palmarès ce samedi en finale de la Coupe de la Ligue (21h). Même s’il se méfie de l’OM.

Cris, vous faites votre retour dans le groupe de l’OL à l’occasion de cette finale de la Coupe de la Ligue contre l’OM. Allez-vous jouer ?

Tout va bien. On a fait un bon travail pendant quatre semaines. Ma blessure est guérie (blessure au mollet, ndlr). Je suis là pour être avec l’équipe, pour aider avec mon expérience. Le coach va décider si je vais jouer. Je suis à disposition.

L’OL est-il favori ?

On attend cette finale depuis quatre ans (en 2008, l'OL remportait la Coupe de France et le championnat de France, ndlr). C’est le moment. Je ne crois pas qu’il y ait un favori. C’est du 50-50. Ça va se jouer sur un match. On connait bien Marseille, qui a remporté les deux dernières éditions. Même s’ils sont dans une période un peu compliquée en championnat, une finale, ça se joue sur des détails. A mon avis, il n’y a pas de favori.

Avez-vous une préférence entre les deux finales et la 3e place en Ligue 1 ?

Pour moi, quand on joue une finale, c’est important. Les deux sont importantes. Jouer une troisième finale pour aller en Coupe d’Europe, c’est important aussi. Dans le foot, tout est important. Il faut jouer tous les matchs à fond. Pour essayer d’aller tout chercher. On ne peut pas choisir. Maintenant, c’est le mental. On va essayer de tout remporter.

« Les Marseillais n’ont pas lâché »

Après trois saisons sans titre, comment l’OL s’est-il relevé ?

Cette année, on a commencé un travail super bien avec Rémi (Garde), un jeune entraineur, qui est en train de faire un bon boulot. Après l’élimination à Nicosie (8e de finale de la Ligue des champions), on a su rebondir vite fait. On a des joueurs de caractère. Ce titre-là peut être le début d’un bon moment. Mais on va respecter Marseille.

Justement, redoutez-vous l’OM ?

C’est une équipe qui joue avec la pression. Elle aura les supporters derrière elle, pour la motiver jusqu’à la fin. Ça fait huit ans que je suis là. J’ai eu des bons et des mauvais moments contre l’OM. C’est une équipe qui ne lâche jamais. C’est leur dernière carte pour l’Europe. Ils n’ont pas lâché, malgré leurs moments difficiles.

Comprenez-vous les difficultés marseillaises ?

Ça arrive. C’est vrai que c’est un peu étonnant de voir une équipe comme Marseille avec de grands joueurs qui passe un moment difficile. Il faut savoir rebondir. Mais ce sont de grands joueurs et une grande équipe.

Propos recueillis par Rémi Perrot