RMC Sport

Deschamps : « Ne pas banaliser l’événement »

Didier Deschamps

Didier Deschamps - -

L’année dernière, la victoire de l’OM en finale de la Coupe de la Ligue avait suscité un énorme enthousiasme après 17 années sans titre. Avant le match contre Montpellier ce samedi (20h45) au Stade de France, l’entraîneur marseillais craint une motivation moins forte chez ses joueurs.

Didier Deschamps, revenez-vous avec plaisir au Stade de France ?

C’est toujours un endroit que j’apprécie, même si j’y reviens moins qu’il y a quelques années avec l’équipe de France. C’est un plaisir énorme, pour moi, le staff, les joueurs et les supporters. Un résultat positif amènerait un surcroit de confiance et de sérénité pour la fin du championnat.

Face à Montpellier, l’OM sera favori. Quelle impact peut avoir le succès de dimanche dernier en championnat (1-2) ?

Je n’ai pas de problème particulier avec le statut de favori. Mais Montpellier a également ses chances. Les joueurs se connaissent. Le temps a été court depuis dimanche. Montpellier nous connait, mais on les connait aussi. Je n’aurai pas besoin de trop rafraichir la mémoire de mes joueurs. Même si ce n’est pas le même contexte.

Avez-vous le sentiment que l’engouement suscité par cette finale est moins fort à Marseille qu’en 2010 ?

Je pense que c’est la réalité. L’an dernier, c’était le premier succès après de longues années de disette. L’important, c’est que mes joueurs ne banalisent pas cet évènement. Ça reste un titre à aller chercher. On s’est battu pour y arriver. Il n’y aura pas les mêmes festivités, mais c’est surtout dû au match de mercredi contre Nice. Il ne faut pas perdre d’énergie par rapport aux échéances de la semaine prochaine.

Propos recueillis par Rodolphe Massé