RMC Sport

Girard : « On n’a pas grand chose à perdre »

René Girard

René Girard - -

C’est sans pression que l’entraîneur montpelliérain veut voir ses joueurs entrer ce samedi (20h45) sur la pelouse du Stade de France. Au contraire d’un OM flanqué de la pancarte de favori.

René Girard, votre équipe s’est inclinée deux fois en championnat contre l’OM. Avez-vous trouvé la recette pour cette finale ?

On sait que Marseille est favori. C’est la grosse cylindrée du championnat. On va s’appuyer sur nos valeurs. Il ne faut pas se poser de questions. La finale d’une Coupe, à la fin, soit on rigole, soit on pleure. Il faudra qu’on soit bien dans nos têtes, qu’on ne joue pas le match avant et qu’on soit préparé à tenir la dragée haute à l’OM. On va essayer, avec nos petits moyens, de les contrarier.

Craignez-vous un match tendu après les expulsions d’Abdel El Kaoutari et Loïc Rémy dimanche ?

On a téléphoné aux CRS pour s’habiller comme eux, avec les matraques et tout (rires) ! Non, c’est un incident banal. Un petit accrochage de fin de match. Il n’y avait rien de bien terrible. Ce qui est sûr, c’est que se rencontrer deux fois de suite amène les deux équipes à se connaître. Il y a eu quelques petits problèmes mais rien de dramatique. Je ne pense pas que cela puisse avoir une influence sur cette finale.

Comment jugez-vous cette équipe marseillaise ?

C’est une équipe qui est très réaliste, qui a été bâtie dans le costaud. Elle se prépare pour être bien au moment où ça compte, en fin de saison. Nous, on est un petit club, on est limité. On va jouer notre football. Face à une équipe comme ça, on sait que le danger peut venir de partout. On va leur opposer notre football habituel, fait de générosité, de détermination et d’un petit peu de technique. Par rapport à l’adversaire, on n’a pas grand chose à perdre.

Propos recueillis par Rodolphe Massé