RMC Sport

L’OL charge le PSG après les dégradations

Dégradations au Parc OL

Dégradations au Parc OL - -

Après les dégradations constatées au Parc OL samedi soir dans la zone des supporters parisiens, le club lyonnais charge le PSG dans un communiqué ce lundi. Et annonce que le Parc OL se portera partie civile quand la LFP aura déposé plainte.

L’OL passe à l’attaque. Au lendemain de l’intervention sur un ton grave de Jean-Michel Aulas à propos des dégradations constatées au Parc OL dans la zone des supporters parisiens après la finale de la Coupe de la Ligue face à Monaco, le club lyonnais charge le PSG dans un communiqué ce lundi soir. Avec un argument principal : la sécurité du PSG, qui avait 291 stadiers, n’est pas intervenue dans les tribunes.

"Les équipes opérationnelles du Parc OL étaient en soutien des organisateurs pour assurer le meilleur déroulé de cette finale, explique l’OL. A ce titre, les opérateurs de vidéosurveillance ont identifié des individus fautifs dès les premiers incidents puis ont transmis immédiatement les images aux responsables sécurité de la LFP et surtout aux représentants du PSG présents (comme ceux de Monaco) au PC Manifestation dès l'ouverture du Parc OL."

A voir aussi >> Dégradations au Parc OL : "J’en aurais pleuré" explique Aulas, qui veut "des sanctions très graves"

"Les équipes de surveillance du PSG n'ont demandé aucune interpellation"

"Comme il est d’usage dans l’organisation de toutes les finales, la LFP avait rappelé aux deux clubs finalistes, lors des réunions préparatoires, leur responsabilité quant à la bonne gestion et donc au respect de la loi de leurs propres supporters, poursuit l’OL. Le PSG s'était alors engagé à ce que ses stadiers s'occupent de la gestion intérieure de la tribune exclusivement réservée à ses supporters."

"Bien qu'ayant été sensibilisées, les équipes de surveillance du PSG, pour des raisons inconnues des équipes du Parc OL, n'ont demandé aucune interpellation pendant et après le match alors même que les images étaient très explicites, permettant l'identification des auteurs, aussi bien sur les fumigènes que sur les détériorations des sièges", déplore le club lyonnais, qui annonce que le Parc OL se portera partie civile quand la LFP aura déposé plainte.

A voir aussi >> Coupe de la Ligue: la LFP condamne le "vandalisme" des supporters du PSG (qui devra payer la note)

"Le Parc OL se portera partie civile"

"Étant donné la gravité des dégradations, l'explosion de très nombreux pétards et fumigènes, les représentants de la LFP ont sollicité à la fin de la rencontre les pouvoirs publics pour déposer plainte, ce qui sera fait dans les prochains jours, indique l’OL dans son communiqué. Les officiers de police judiciaire présents sur place ont alors exigé la conservation des images de vidéosurveillance qui leur ont été remises par les équipes du Parc puis ils sont ensuite allés dans le Virage Nord pour constater ces dégradations en même temps qu'un huissier. Compte tenu de cette situation de non droit créée par l'absence de réaction des 291 stadiers gérés par le PSG, et dès que la plainte deviendra effective, le Parc OL se portera partie civile dans ce dossier."

LP