RMC Sport

Coupe des Confédérations: le Chili facile, le Cameroun trop prudent et... l’arbitrage vidéo dans le dur

Vargas buteur contre le Cameroun

Vargas buteur contre le Cameroun - AFP

Le champion d’Amérique du Sud a réussi son entrée en lice dans la Coupe des Confédérations ce dimanche en s’imposant face au Cameroun (2-0) dans le groupe B, à Moscou. Une rencontre marquée par l’utilisation controversée de l’arbitrage vidéo.

Le Chili démarre fort, le Cameroun dangereux en contre

Le champion sud-américain avait tout mis en œuvre pour étouffer rapidement le Cameroun. Mais par manque de justesse à la finition, le Chili n’a pas su prendre rapidement l’avantage et se mettre à l’abri. Un poteau de Vargas d’entrée (2e), des parades d’Ondoa (4e, 25e, 27e) devant Fuenzalida, Puch et Diaz. Dominé, le champion d’Afrique n’était pas loin de réaliser le hold-up. Mais Aboubakar et Moukandjo négociaient mal des contres très intéressants sur des pertes de balles adverses au milieu de terrain. Le temps fort des Lions Indomptables était passé.

A lire aussi>> Cameroun-Chili en direct : la vidéo fait débat 

Vidal porte le Chili

Omniprésent dans l’entrejeu, Arturo Vidal a délivré les siens de la tête sur un caviar de son compère Alexis Sanchez en fin de rencontre (1-0, 81e). Une réalisation méritée pour le joueur du Bayern, tant il a survolé les débats au milieu de terrain par sa grinta et ses déplacements intelligents. Il aurait pu (dû ?) être également passeur décisif en fin de première période pour Vargas. Sans aucun doute, Vidal est le véritable moteur de sa sélection.

A lire aussi >> Portugal-Mexique: "Homme du match", Ronaldo parle de foot, pas des sujets qui fâchent

L’arbitrage au cœur du débat

Malgré l’inefficacité offensive régnante, chaque formation a eu l’opportunité d’ouvrir le score en première période. Le Cameroun s’était tout d’abord fait une fausse joie au quart d’heure, quand Ngadeu devançait de la tête une sortie hasardeuse d’Herrera. Mais M.Skomina signalait une faute peu évidente d’Aboubakar au préalable.

Même scénario juste avant la pause, quand Vargas était persuadé de donner l’avantage au Chili après une superbe passe de Vidal. Mais après l’appel à la vidéo, l’arbitre slovène annulait le but pour une position de hors-jeu vraiment difficile à constater malgré les nombreux ralentis proposés par la réalisation.

Enfin, le deuxième but chilien de Vargas (91e) a lui aussi été validé après arbitrage vidéo, alors que l’action n’apparaissait pas à première vue litigieuse. L’arbitre assistant n’avait pas levé son drapeau sur un départ de Sanchez, puis l’a levé pour Vargas alors que deux joueurs Camerounais se situaient sur la ligne. Encore une fois, le spectateur était laissé dans l’incompréhension quant à cette situation.

A lire aussi >> Coupe des Confédérations: l’arbitrage vidéo fait polémique lors de Cameroun-Chili

D.W