RMC Sport

Anelka, les raisons de la colère

Nicolas Anelka

Nicolas Anelka - -

L’attaquant des Bleus n’aurait pas supporté que Domenech n’accède pas à toutes ses requêtes.

Si les joueurs ont tous plaidé pour le maintien de Nicolas Anelka dans le groupe, comme l’a affirmé Patrice Evra samedi soir en conférence de presse, l’attaquant de Chelsea était pourtant loin de faire l’unanimité dans le vestiaire. Anelka parle peu et le problème, avec lui, c’est qu’on ne sait jamais vraiment ce qu’il pense. Pourtant toujours respectueux de Domenech jusqu’à maintenant, l’attaquant de Chelsea s’est emporté comme jamais à l’égard de son entraîneur. Visiblement, il avait ses raisons pour vider son sac. D’ailleurs, les joueurs, dans leur ensemble, ne comprennent ni pourquoi ni comment le joueur de Chelsea a pu en arriver à insulter son coach de cette manière. « Je connais bien Nico. Ce n’est pas un bad boy, explique Evra. C’est un gars doux. Il est dégoûté. Il s’est passé quelque chose. Ça l’a poussé même si les insultes restent inadmissibles. Mais cela reste un homme. »

Il voulait jouer avec un attaquant en soutien ou... à droite

Selon nos informations, Anelka aurait notamment adressé un « me casse pas les c… » à son sélectionneur avant de lui reprocher son problème de placement sur le terrain et la manière dont il était utilisé. Depuis plusieurs jours, le joueur avait demandé à son coach de changer de positionnement. Il souhaitait soit évoluer sur le côté droit de l’attaque à la place de Sidney Govou, soit évoluer dans l’axe en soutien d’un attaquant type Gignac ou Henry. Un système de jeu dans lequel il se plaît à Chelsea ainsi…qu’avec les Bleus lors de la campagne des éliminatoires. Domenech lui a refusé. Anelka a encaissé. Mais vendredi soir, au terme d’une première mi-temps calamiteuse, l’attaquant s’est lâché. Ses nerfs aussi. Sa première - et dernière - Coupe du monde se termine bien piteusement.

M.A à Johannesburg et M.B à Knysna