RMC Sport

Belgique: Hazard reconnaît avoir eu le "seum" après la défaite face aux Bleus

Eden Hazard

Eden Hazard - AFP

Eden Hazard, attaquant de Chelsea et de la Belgique, confie qu’il avait bien ressenti une grosse amertume après l’élimination des Diables Rouges en demi-finales de la Coupe du monde face à la France (1-0) en juillet dernier.

Il l’a dit dans un sourire est sans animosité parce que "la France, c’est la mif" (la famille). Mais, dans une interview à France Football, Eden Hazard n’a pas caché qu’il avait ressenti une très grosse amertume après la défaite de la Belgique face à la France en demi-finales de la Coupe du monde (1-0) en juillet dernier. Le fameux "seum" belge.

"Le seum fait partie du foot"

"Oui, bien sûr (qu’il a eu le seum, ndlr), confie-t-il. Se dire qu’on a perdu et être content, c’est n’importe quoi. Le seum dans le pays, c’est normal aussi. Si, lors du prochain Mondial, on gagne et que vous perdez, vous aurez le seum aussi. Comme vous l’avez eu après avoir perdu contre le Portugal (en finale de l’Euro 2016). Le seum fait partie du foot."

"On a mieux joué"

Estime-t-il alors que les Bleus ont volé la place de la Belgique en finale? "Non, coupe-t-il rapidement. Pas du tout. Ils ont gagné, ils l’ont mérité. Même si… Oui, je le dis, on mér… On a mieux joué. Dans le football, parfois, ça ne sert à rien de mieux jouer."

"On était peut-être la plus belle équipe de la Coupe du monde"

L’attaquant de Chelsea se réjouit de la joie offerte au peuple belge. "C’est comme si on avait gagné la Coupe du monde", explique-t-il. Il estime aussi que les Diables Rouges ont franchi un cap en atteignant le dernier carré du Mondial. "Avec la Belgique, on disait toujours que qu’on avait une belle génération mais qu’on n’avait rien fait, rappelle-t-il. C’est aussi ce qu’on s’est dit, le collectif belge et moi. Et là, les gens se sont dit: 'Ah non, ils sont là quand même.' On n’a pas gagné mais on était peut-être la plus belle équipe de la Coupe du monde. C’est peut-être nous qui avons proposé le meilleur football. Maintenant, on est respectés. Et personnellement, c’est ce que je ressens aussi."

dossier :

Eden Hazard

Nicolas Couet