RMC Sport

Bradley : « L’Afrique toute entière face aux Etats-Unis »

Bob Bradley

Bob Bradley - -

Le sélectionneur des Aigles américains ne se fait guère d’illusions : le public sera selon lui massivement pour les Ghanéens, derniers représentants africains, en huitième de finale ce samedi.

Bob Bradley, que pensez-vous de l’équipe du Ghana ?
L'entraîneur Milovan Rajevac a fait un excellent travail. Cette équipe est bien organisée. Elle possède des joueurs de talent avec un potentiel athlétique important. Son attaque est dangereuse parce que ses joueurs sont capables de faire croire qu'ils vont passer leur ballon et dans la seconde qui suit, ils décident de dribbler en faisant semblant d'aller à gauche pour au final aller à droite. Vous ne savez jamais ce qu'ils vont faire.

Etes-vous d'accord si on vous dit que vous aurez tout le continent africain face à vous ce samedi ?
Bien sûr! Les Sud-Africains sont fiers d'accueillir cette Coupe du monde. Mais c'est plus qu'une nation, c'est tout le continent qui est fier d'organiser cette épreuve. Les Africains, les équipes africaines et les joueurs africains savent ce qu'ils doivent faire et veulent réussir ensemble cette Coupe du monde. Donc oui, ce sera un peu l'Afrique toute entière face aux Etats-Unis.

Barack Obama a appelé l'équipe après la qualification, Bill Clinton était dans les tribunes…
On a tous été très honorés d'avoir un coup de fil du président Obama. Nous nous étions rendus à la Maison Blanche avant le début de la compétition. C'était un moment très spécial pour nous. Quelques semaines plus tard, il suit toujours nos résultats ici en Afrique du Sud. En ce qui concerne le président Clinton, on l'a aussi rencontré à la Maison Blanche. C'est quelqu'un de très charismatique. Il est venu dans les vestiaires après le match contre l'Algérie. Nous étions tous très flattés et honorés qu'il puisse vivre ce moment avec nous.

Propos recueillis par Karim Bennani