RMC Sport

C’est la folie douce à Madrid !

-

- - -

Ecrasée par la chaleur, la capitale espagnole a fêté malgré tout dans l’allégresse la première qualification de la Roja à une finale de Coupe du monde. Témoignages.

Dès la fin du match contre l’Allemagne (1-0), les Madrilènes sont sortis dans les rues pour fêter la première qualification de la Roja pour une finale de Coupe du monde. Les principales artères de la capitale, à l’image de la Castellana, sont coupées à la circulation. Des bouchons se forment rapidement, mais l’ambiance reste bon enfant. Ici, les pitos ont remplacé les vuvuzelas. Les fontaines sont prises d’assaut. « Tout le monde se baigne car il fait une chaleur terrible à Madrid, affirme Rafael, un avocat. Il y a du monde. L’ambiance est bonne. Il n’y a pas d’incident, même s’il y a pas mal de policiers. On va faire la fête mais pas trop car on pense déjà la finale dimanche. »
Au fil des rues, les grappes humaines aux couleurs sang et or reprennent en chœur des chants à la gloire du poulpe, véritable héros au-delà des Pyrénées. « C’est merveilleux, s’écrie Marco. Chaque fois que Nadal gagne Wimbledon, la Seleccion gagne une grande compétition. On y croit encore plus fort même si cette équipe néerlandaise me fait peur. On est déjà les champions du monde du chômage et du déficit public, je ne vois pas comment le titre mondial peut nous échapper. »