RMC Sport

Coupe du monde 2018: Brésiliens et Uruguayens sont arrivés en Russie

Neymar

Neymar - AFP

Les joueurs du Brésil ainsi que ceux de l'Uruguay ont posé le pied en Russie cette nuit, à trois jours du début de la Coupe du monde. Les Marocains, eux, se sont déjà entraînés.

Neymar, qui a prouvé dimanche être pleinement remis d'une blessure à un pied, a atterri avec le Brésil à Sotchi dans la nuit de dimanche à lundi pour y prendre ses quartiers russes avant le Mondial 2018, a constaté un photographe de l'AFP. L'équipe brésilienne a atterri à l'aéroport de Sotchi, dans le sud-ouest de la Russie, peu avant 03h, heure locale.

Quelques heures seulement après avoir bouclé sa remise en forme par une première titularisation depuis février et un but splendide contre l'Autriche à Vienne (3-0), Neymar s'est présenté à sa descente d'avion revêtu de l'élégant costume bleu sombre de sa délégation, à l'instar de ses partenaires.

L'attaquant du PSG et les 22 autres joueurs brésiliens ont établi leur camp de base dans cette ville balnéaire du sud du pays, qui avait accueilli les Jeux olympiques d'hiver en 2014 et présente un climat chaud et ensoleillé. Ils doivent effectuer lundi après-midi un premier entraînement en Russie, à six jours de leur entrée en lice prévue dimanche prochain à Rostov contre la Suisse dans le groupe E. Le Brésil affrontera ensuite le Costa Rica (22 juin) à Saint-Pétersbourg et la Serbie (27 juin) à Moscou. Après un Mondial 2014 cauchemardesque sur ses terres et l'humiliation 7-1 face à l'Allemagne en demi-finale, le Brésil arrive en Russie avec une sélection en grande partie renouvelée, un sélectionneur, Tite, qui l'a relancé, et un statut de favori pour ajouter une sixième étoile à son palmarès.

Les Uruguayens sont arrivés

La sélection uruguayenne est aussi arrivée en avion en Russie. Le pilote a sorti un drapeau ciel et blanc par la fenêtre de son cockpit. Oscar Tabarez, le sélectionneur, est descendu en premier, béquille à la main (il souffre d'un syndrome de Barre de Guillain, ce qui handicape sa mobilité). Les joueurs l'on suivi, vêtus de leurs survêtements de l'équipe nationale. Ils ont été accueillis par quelques dizaines de supporters, avec autographes et selfies au programme. Cavani, tout sourire, casquette sur la tête, a rejoint le bus avec ses coéquipiers, direction leur camp de base à Nijni Novgorod. 

Premier entrainement pour le Maroc, avec Dirar

La sélection du Maroc a quant à elle déjà effectué son premier entraînement en Russie. Au programme, une "brésilienne" sous un beau soleil. Hervé Renard et ses adjoints ont ensuite réuni les joueurs au milieu du terrain pour une causerie. Nabil Dirar a participé à cette séance sans soucis. Blessé au mollet, il est incertain pour le Mondial. L'ancie Monégasque a manqué les trois matches de préparation du Maroc avant de se rendre en Russie.

A lire aussi >> Mondial 2018: les Bleus ont pris leurs quartiers à Istra

JP avec AFP