RMC Sport

Coupe du monde 2022: "La tristesse et la honte", "quelle claque !", la presse belge dépitée après la défaite contre le Maroc

Au lendemain de la défaite de la Belgique face au Maroc (2-0) dimanche en Coupe du monde, la presse belge n’est pas tendre avec ses Diables Rouges. Les violences survenues après le match avec les fans marocains à Bruxelles et dans plusieurs villes du pays occupent aussi une place importante dans les journaux.

"La tristesse et la honte." En deux mots, le quotidien belge Le Soir a résumé le sentiment de tout un pays. Dimanche, la Belgique a vécu un bien triste dimanche de novembre. Déjà peu convaincants malgré une victoire face au Canada (1-0), les Diables Rouges ont subi une première défaite en Coupe du monde face au Maroc (2-0). Un revers qui laisse planer le doute sur la présence d’Eden Hazard et ses partenaires en 8eme de finale au Qatar et qui a été suivi par de graves débordements en Belgique (nous y reviendrons).

"Il n’y a jamais eu autant de joueurs mécontents dans le groupe"

"Quelle claque" s’affiche en Une de la DH ce lundi matin. Pour le quotidien belge, les Diables Rouges ont concédé une défaite "logique." Mais au-delà de la performance décevante de l'équipe, le média s’interroge sur l’état d’esprit du groupe notamment après les déclarations de Jan Vertonghen en zone mixte. Le défenseur pourraient avoir répondu aux doutes d’Eden Hazard ou Kevin De Bruyne.

"Il n’y a jamais eu autant de joueurs mécontents dans le groupe depuis l’arrivée de Roberto Martinez, regrette la DH. Il va de soi que les mauvais résultats en sont la principale cause. Mais on sent le groupe moins soudé que par le passé. Pourvu qu’on ne se dirige pas vers un même scénario qu’en 1998, quand l’affaire Scifo–Leekens avait tellement pourri l’ambiance au sein du groupe qu’il n’y avait plus un bloc sur le terrain pour le dernier match de poule, contre la Corée du Sud." Très décevant depuis le début du Mondial, le meneur de Manchester City Kevin De Bruyne inquiète aussi les Belges. "Qu’est-ce qui ne va pas avec De Bruyne", se demande Nieuwsblad.

La DH
La DH © La DH

Pour Het Nieuwsblad, "le Maroc gagne sur le terrain, mais perd lourdement en dehors"

Outre ces contre-performances, les violences qui éclaté à Bruxelles et dans plusieurs villes en Belgique font aussi la Une des médias belges. Des incidents ont éclaté en marge de rassemblements spontanés de centaines de supporters du Maroc qui ont brandi des drapeaux et tiré des feux d'artifice de façon pacifique, alors que de nombreuses voitures klaxonnaient. Les Marocains sont une des principales communautés étrangères dans le pays. "Le Maroc gagne sur le terrain, mais perd lourdement en dehors" écrit Het Nieuwsblad. "Oui, le Maroc a gagné le match. Mais l’image de la communauté marocaine a subi une douloureuse défaite", estime De Standaard. Un vrai gâchis alors que "la fête était de mise dans beaucoup d’endroits de la capitale comme ailleurs dans le Royaume qui compte une importante communauté marocaine", déplore Le Soir.

ABr