RMC Sport

Coupe du monde 2022: un scénario fou qui élimine l'Allemagne, le Japon et l’Espagne filent en 8es

Au terme d’une dernière soirée folle, le groupe E a livré son verdict ce jeudi. Tombeur de l’Espagne (2-1), le Japon crée la sensation et termine premier devant la Roja. Une victoire qui élimine également l’Allemagne, pourtant victorieuse du Costa Rica (4-2).

Le groupe E a livré son verdict au terme d’une soirée complètement folle. Ce jeudi, le Japon a créé la sensation en battant l'Espagne lors de la troisième journée de la phase de poule de la Coupe du monde (2-1). Une victoire synonyme de première place devant la Roja... et d'élimination de l'Allemagne, pourtant tombeuse du Costa Rica (4-2) dans le même temps. Pour la deuxième édition consécutive, la Mannschaft est sortie dès le premier tour.

Revivez Costa Rica-Allemagne (2-4)

Revivez Japon-Espagne (2-1)

Quelques heures après la Belgique, une deuxième grande nation prend la porte dans ce Mondial. En 8e de finale, lundi prochain à 16h, les Japonais, tombeurs de l’Allemagne et l’Espagne dans cette phase de groupe, défieront la Croatie pour tenter de créer une nouvelle sensation. De son côté, la Roja sera opposée au Maroc, mardi à 16h.

Le classement final du groupe E

  1. Japon, 6 pts (+1)
  2. Espagne, 4 pts (+6)
  3. Allemagne, 4 pts (+1)
  4. Costa Rica, 3 pts (-8)

Contre le Costa Rica, les Allemands avaient pourtant été parfaitement lancés par Serge Gnabry, auteur de l’ouverture du score dès la 10e minute (1-0). Mais la Mannschaft n’est jamais parvenue à doubler la mise pour se mettre à l’abri et a été punie par Yeltsin Tejeda à la 58e (1-1).

L'Espagne a virtuelement été éliminée

Dos au mur, les champions du monde 2014 ont tout fait pour reprendre l’avantage, mais ils ont joué de malchance en touchant les poteaux à trois reprises (61e, 63e, 67e)... avant de se faire surprendre à la 70e par Juan Pablo Vargas, qui qualifie virtuellement le Costa Rica en 8e (2-1). À ce moment-là, l'Allemagne et l'Espagne, les deux cadors du groupe, étaient virtuellement éliminées.

Dans un match complètement fou, Kai Havertz a remis les deux équipes à égalité trois minutes plus tard (2-2, 73e), avant de permettre à ses coéquipiers de reprendre l'avantage grâce à un doublé (3-2, 85e). Le but de Niclas Füllkrug (4-2) a donné un peu plus d’ampleur au score, sans que cela ne change quoi que ce soit au classement pour les Allemands.

Les Japonais ont refait le coup

A l’instar de l’Allemagne, l’Espagne, en tête du groupe avant cette ultime match de poule, pensait passer une soirée tranquille après le but d’Alvaro Morata dès la 11e. Mais les Japonais ont refait le coup du match contre les Allemands en renversant la Roja en l’espace de trois minutes au retour des vestiaires grâce à Ritsu Doan et Ao Tanaka (48e, 51e). Les hommes de Luis Enrique ont pourtant poussé en fin de match, en vain. Après leur succès retentissant lors de la première journée contre le Costa Rica (7-0), les Espagnols passent au tour suivant par la petite porte.

F.Ga