RMC Sport

Coupe du monde: avec caractère, en souffrant, l'Argentine s'arrache à son groupe pour défier la France

L'Argentine a arraché sa qualification dans les dernières minutes ce mardi face au Nigeria (2-1). Aux portes de l'élimination, l'Albiceleste est finalement passée sur un but de Rojo (86e), synonyme de 8e de finale de Coupe du monde face à la France.

Nigeria-Argentine: 1-2

Buteurs: Moses (51e sp) ; Messi (14e), Rojo (86e)

Argentine: Armani - Mercado, Rojo, Otamendi, Tagliafico - Banega, Mascherano, Perez - Messi, Higuain, Di Maria

Nigeria: Uzoho - Ekong, Omeruo, Balogun - Moses, Ndidi, Etebo, Mikel, Idowu - Musa, Iheanacho

Le match en trois points:

- Messi a marqué un superbe but et a totalement disparu des débats

- Le Nigeria a marqué un penalty litigieux et s'en est fait refuser deux autres… tout aussi litigieux

- Mascherano a fait flipper tout le monde en jouant avec la joue en sang et Rojo va avoir une statue en Argentine

Rojo vole le costume de sauveur à Messi

Son but est sublime, le reste de son match vraiment pas. Lionel Messi a tenté d'enfiler le costume du sauveur ce mardi face au Nigeria, mais il en a visiblement perdu la moitié. Le numéro 10 argentin a réussi l'enchaînement parfait en début de rencontre, avec un contrôle soyeux et une frappe croisée chirurgicale, mettant l'Albiceleste sur les rails d'un succès indispensable (14e).

Il est ensuite passé tout près du coup parfait avec un coup franc expédié sur le poteau (34e), mais c'est bel et bien Rojo qui a finalement joué les héros. Au plus mal en deuxième période, à quelques minutes d'une piteuse élimination, les hommes de Sampaoli ont vu leur défenseur sortir de sa boite et reprendre un centre magistral de Mercado d'une volée qui fait trembler les filets et les coeurs (86e), avec une place en 8e à la clé.

Niveau péno, on n'a pas compris grand-chose

Aucune rencontre du Mondial n'avait été si confuse dans les surfaces. L'arbitre a choisi de ne pas accorder trois penalties sur des situations litigieuses, dont une avec l'aide de la VAR. Et il en accordé un par ailleurs, sans la VAR, encore une fois sur une action où sa décision n'est pas facile à suivre. Moses ne s'est pas fait prier pour transformer (51e), laissant l'Argentine au bord du précipice.

L'Argentine par un trou de souris

L'Argentine devait gagner et espérer que l'Islande n'en fasse pas autant. Contrat rempli dans la douleur. L'Islande a secoué une Croatie B (neuf changements) avant de perdre (1-2). Et l'Albiceleste s'est effritée avant de gagner (craignant le pire quand l'arbitre a fait appel à la VAR après une main de... Rojo en pleine surface, 77e), avec une première balle de match saccagée par Higuain (81e) et une autre ratée par le Nigeria (83e). Un vrai trou de souris qui la mène tout droit dans les griffes de la France… sans qu'on sache vraiment laquelle des deux est la plus mal lotie.

A.T.