RMC Sport

Coupe du monde: comment Tottenham a mis la main sur les demi-finales

Toujours en quête d’un trophée national ou européen sous la direction de Mauricio Pochettino, Tottenham est pourtant le club le plus représenté dans ces demi-finales de Coupe du monde. Les Spurs placent neuf joueurs dans le dernier carré et font mieux que Manchester City et United. Tout sauf un hasard…

Flamboyant dans le jeu, poil à gratter des gros en Ligue des champions, prétendant en Premier League, Tottenham attend un titre, son premier de l’ère Mauricio Pochettino. Mais le club londonien est un vivier absolument fantastique. Les Spurs placent neuf joueurs en demi-finale de Coupe du monde. Un chiffre qui fait du pensionnaire du championnat anglais le club le plus représenté du dernier carré, avec deux membres de plus que les deux Manchester (sept joueurs dans le dernier carré).

Pas de Spurs chez les Croates… ou presque

Cinq Spurs sont qualifiés avec l’Angleterre (Harry Kane, Dele Alli, Eric Dier, Kieran Trippier et Danny Rose), trois avec la Belgique (Jan Vertonghen, Toby Alderweireld, Mousa Dembélé) et Hugo Lloris avec les Bleus. Presque tous étaient titulaires la saison passée. Kyle Walker, lui, a quitté les Spurs pour Manchester City l’été dernier. Seule la Croatie résiste donc à l’effet Mauricio Pochettino… même si le maître à jouer croate – Luka Modric – s’est révélé à Tottenham avant de rejoindre le Real Madrid.

Est-ce un hasard si le troisième de Premier League la saison dernière est le club le plus représenté à ce stade de la compétition? Le premier facteur d’explication concerne la présence des Three Lions en demi-finale. Dans le top six anglais, rare sont les équipes à faire la part belle aux joueurs du cru. Des Spurs cadres de la saison dernière, ne manquent finalement que Davinson Sanchez, Heung-Min Son, Christian Eriksen voire (dans une moindre mesure) Ben Davies, Victor Wanyama ou Erik Lamela en demi-finale du Mondial.

"Neuf fois plus de joueurs de Tottenham que du voisin Arsenal"

"Mauricio Pochettino est-il le coach le plus influent de cette Coupe du monde?", s’interrogeait le Daily Telegraph dimanche. Le technicien argentin, qui a prolongé son contrat londonien malgré les sollicitations du Real Madrid ou du Paris Saint-Germain, a constitué un groupe homogène solide, qui pratique l’un des footballs les plus plaisants des cinq grands championnats européens. Capable de faire émerger des jeunes talents en les responsabilisant tôt, l’ancien entraîneur de Southampton s’est forgé la réputation d’un faiseur de beau jeu. "Il y a neuf fois plus de joueurs de Tottenham que du voisin Arsenal toujours en lice dans ce Mondial", ironisait en prime le quotidien britannique. Façon de confirmer – autrement que par le classement de Premier League – que la hiérarchie s’est véritablement inversée ces dernières saisons, entre les deux ennemis londoniens.

Lloris: "C’est très bien pour l’image de Tottenham"

"Je pense que c’est très bien pour l’image de Tottenham, estime d’ailleurs le capitaine des Bleus Hugo Lloris, qui fera face à plusieurs de ses coéquipiers en club mardi contre la Belgique. J’espère qu’un joueur de Tottenham deviendra vainqueur de Coupe du monde. Et bien sûr, il y en a un auquel je pense plus qu’aux autres." Si Hugo Lloris, le "Super Hugo" de Dele Alli, a acquis un autre statut depuis son arrivée en Angleterre, ce sont surtout les sélections belge et anglaise qui bénéficient du travail de fond du coach des Spurs.

Harry Kane est devenu une superstar sous ses ordres, au point de se voir courtisé par les cadors européens à force de battre les records de réalisme. Dele Alli, même s’il sort d’une saison plus délicate, fait partie de la jeune garde la plus talentueuse du Vieux Continent. Il a créé une assise défensive qui fait presque école dans l’art de la relance, a fait de Kyle Walker (qui n’est certes plus sous ses ordres) un monstre, a su faire confiance à Kieran Trippier pour le remplacer et qui est désormais l’un des atouts majeurs d’une équipes d’Angleterre si performante sur phases arrêtées… Les trois Spurs ayant tiré un tir au but avec l’Angleterre contre la Colombie l’ont converti, sans céder à la pression. Une force mentale, des qualités techniques et tactiques et un sens du jeu que ces neuf joueurs de Tottenham présents dans le dernier carré doivent en grande partie à Mauricio Pochettino. Reste à savoir lesquels de ses joueurs l’entraîneur argentin devra consoler.