RMC Sport

Coupe du monde: la finale France-Croatie, ça va être la "guerre" du milieu

La finale de la Coupe du monde entre la France et la Croatie, dimanche (17h), a de grandes chances de se nourrir d’une lutte incessante pour la prise de pouvoir du milieu de terrain. Trois membres de la Dream Team, Rolland Courbis, Pierre Ducrocq et Lionel Charbonnier, se sont penchés sur le duel qui attendent le trio Modric-Rakitic-Brozovic et son pendant français Kanté-Pogba-Matuidi.

D’entrée, ils se sont tous accordés. Avec Pierre Ducrocq en leader de vestiaire dans la Dream Team RMC Sport: "Ce ne sera pas un duel Kanté-Modric. Modric joue un petit plus bas que la zone de Kanté. C’est une réponse collective et non pas individuelle qu’il faut apporter à ce milieu de terrain croate." Non, les Bleus n’auront pas que le Madrilène Luka Modric à surveiller et à contrôler. Ivan Rakitic, mais aussi Marcelo Brozovic, sans oublier sur le banc le petit diamant Mateo Kovacic.

"Les Bleus ont un pouvoir de destruction phénoménal du jeu adverse"

Pour la réponse collective, les Bleus ont ce qu’il faut en magasin. Avec l’inoxydable N’Golo Kanté, l’infatigable Blaise Matuidi et le nouveau taulier Paul Pogba. "Ça a été bien contre Messi, bien fait contre les Belges. C’est-à-dire qu’il y avait la bonne distance de marquage. Il y en a un qui va harceler, un qui suit derrière. Que ce soit Kanté ou non qui montre l’inverse, Pogba suit, Matuidi sait le faire, c’est quand même un milieu solide que nous avons" estime Rolland Courbis.

Même son de cloche pour Pierre Ducrocq. Même si l’ancien milieu de terrain reconnait la touche technique supérieure des Croates. "On a aussi beaucoup d’avantage. Peut-être que sur un plan technique, la Croatie va être supérieure. Sauf que dans ce Mondial et notamment lors des trois derniers matchs, Pogba, Kanté, Matuidi, c’est un pouvoir de destruction phénoménal du jeu adverse."

Un pouvoir que les Bleus, qui n’ont encore jamais goûté à une prolongation et ont eu un jour de récupération supplémentaire, pourront déclencher à l’envi selon Lionel Charbonnier. "Dans l’état actuel des choses, dans la forme physique des uns et des autres, avantage aux Français" estime l’ancien gardien de but des Bleus. Mais gare au mental croate…

A.D