RMC Sport

Coupe du monde: les Belges sur le podium, Meunier et Hazard décisifs... les notes de Belgique-Angleterre

Au terme d’un match qu’elle n’aura pas dominé mais parfaitement maîtrisé, la Belgique s’est imposée devant l’Angleterre (2-0) lors de la petite finale de la Coupe du monde, grâce à un but précoce de Meunier. Joueurs mais jamais dangereux, les Anglais ne sont jamais parvenus à emballer la rencontre et terminent quatrièmes de l’épreuve russe.

Belgique-Angleterre: 2-0 (1-0)

Buteurs: Meunier (4e), Hazard (82e)

Belgique: Courtois – Alderweireld, Kompany, Vertonghen – Meunier, Tielemans (remplacé par Dembélé, 78e), Witsel, Chadli (remplacé par Vermaelen, 39e) – De Bruyne, Lukaku (remplacé par Mertens, 60e), Hazard.

Angleterre: Pickford - Trippier, Jones, Stones, Maguire, Rose (remplacé par Lingard, 46e) - Loftus-Cheek (remplacé par Delle Alli, 84e), Dier, Delph - Kane, Sterling (remplacé par Rashford, 46e)

La Belgique a su gérer son affaire

Un but rapide – il n’aura fallu que 4 minutes à Meunier pour mettre les Diables Rouges sur la voie royale – et la Belgique a pris les commandes de cette petite finale. Celle-ci a vu l’Angleterre monopoliser le ballon, souvent dans de grandes proportions (près de 62-64 % de possession de ballon), mais sans jamais parvenir à déséquilibrer le bloc adverse. En face, les hommes de Roberto Martinez ont contrôlé leur sujet, isolé Kane et procédé par des… contre-attaques rapides, plus que sur du jeu placé, à l’image de leur deuxième but, signé Hazard. Un style de jeu qui ne boudera pas le plaisir, en principe, de Thibaut Courtois… et a permis aux Belges, grâce à cette 3e place, de signer leur meilleure performance mondiale de leur histoire en Coupe du monde.

LES NOTES

BELGIQUE

Courtois 6

Meunier 7,5

Alderweireld 7

Kompany 7

Vertonghen 6

Chadli (remplacé par Vermaelen, 39e, 5,5)

Tielemans 6,5 (remplacé par Dembélé, 78e)

Witsel 6

De Bruyne 6,5

Lukaku 4 (remplacé par Mertens, 60e)

Hazard 7,5

Meunier

Critiqué pour sa sortie sur Mbappé et le gain de temps de ce dernier face aux Diables Rouges en demi-finales, Thomas Meunier a délaissé le terrain des réseaux sociaux pour se mobiliser sur le terrain, le vrai, face à l’Angleterre. Suspendu contre les Bleus, le joueur du PSG a démontré par ses courses, sa technique et son engagement à quel point il était indispensable à sa sélection. Buteur au terme d’une action somptueuse (4e), il a tourmenté Rose - qu'il mange sur le but - au point d’obliger Southgate à le rappeler sur le banc à la mi-temps. Il a failli inscrire l’un des buts du tournoi – et s’offrir un doublé exceptionnel – sur une demi-volée du droit à la suite d’un centre de Mertens (80e)!

Hazard

Plus relayeur qu’acteur dans cette partie, notamment en première période, Eden Hazard a bien failler pécher par excès d’individualisme en tout début de seconde mi-temps. Mais cet écueil n’a pas duré longtemps. Toujours aussi explosif et puissant sur ses premiers appuis, le capitaine belge a fait mal à l’Angleterre et c’est évidemment de son pied droit que le but du break est survenu (82e). Son 25e en sélection, son 3e et donc dernier du Mondial russe.

Alderweireld

Vincent Kompany aurait mérité plus d’attention, tant le défenseur de Manchester City a géré son affaire ce samedi. Mais on a finalement décidé de ressortir Toby Alderweireld, tout aussi sobre, précieux dans les airs pour éloigner plusieurs ballons chauds mais surtout auteur d’un geste décisif au-devant de Dier, qui était tout proche de l’égalisation sur une balle piquée devant Courtois (70e). Et on n’oubliera pas le geste acrobatique du Belge dans la surface, après la demi-heure de jeu (35e)…

ANGLETERRE

Pickford 4

Trippier 4

P.Jones 4

Stones 4,5

Maguire 4

Rose 3 (remplacé par Lingard, 46e)

Loftus-Cheek 4,5 (remplacé par Dele Alli, 84e)

Dier 4,5

Delph 4

Sterling 4 (remplacé par Rashford, 46e, 5)

Kane 3

Sterling

Il a été l’Anglais le plus en jambes, le plus en vue et le plus remuant de la première période. Mais aussi l’un des plus inefficaces. Aucun de ses dribbles, aucune de ses accélérations n’ont accouché d’un élément positif pour les Three Lions. Son imprécision, malgré une volonté certaine d’avoir du volume de jeu, a été rapidement sanctionnée par Southgate, qui l’a rapatrié près de lui sur le banc au profit de Marcus Rashford (46e), encore plus remuant, mais tout aussi inefficace dans le dernier geste.

Kane

Le meilleur buteur du tournoi (6 buts) devrait, sauf retournement de situation, le rester à l’issue de la compétition. Mais le joueur de Tottenham, si porteur pour son équipe lors du premier tour, n’a pas pesé dans les débats et a rarement participé au jeu de son équipe. Kane a eu deux énormes occasions: la première, il l’a galvaudé devant Courtois, en ratant sa reprise alors que le but de l’égalisation lui semblait promis (23e). La seconde, il n’y a pas cru, voyant une demi-volée trop croisée de Lingard passer devant le but… et devant lui (55e). Trop insuffisant à ce niveau, beaucoup trop.

Trippier

La révélation anglaise de ce Mondial, sur une jambe à l’issue du match contre la Croatie, a souffert dans les grandes largeurs ce samedi sur le plan défensif. Rien d’étonnant à cela vu le client dans sa zone, Eden Hazard. Moins prépondérant offensivement, le joueur de Tottenham n’a pas joué contre-nature mais, comme le reste de son équipe, a peiné face à une formation bien regroupée (tiens, tiens, Thibaut Courtois)… ce qui a permis à la fusée belge de déclencher bon nombre de situations de contres dans son dos.

A.D