RMC Sport

Des guaranis à la sauce argentine

-

- - -

Ce mardi (16h00), Jonathan Santana devrait bien être titulaire avec les "Guaranis", la sélection paraguayenne. Mais pour certains supporters, le milieu de terrain de Wolfsburg n’a rien à faire là. Sa faute ? Avoir répondu avec franchise à la question – presque – anodine d’un journaliste. « Ils m’ont très bien accueilli au Paraguay et j’ai une grande affection pour ses habitants, glisse-t-il. Mais dire que je me sens paraguayen, ce serait un mensonge. » Car Jonathan Santana a beau avoir une mère locale, il est Argentin de naissance. Ses sélections chez les Guaranis, il les doit à sa naturalisation en 2007. Les propos du jeune homme ont fait grand bruit pendant la phase de poule à Asunción. Certains en ont alors profité pour montrer du doigt cette politique de naturalisation, qui voit deux autres joueurs d’origine argentine défendre les couleurs paraguayennes dans cette Coupe du monde. Si Nestor Ortigoza n’est que remplaçant en défense, son coéquipier Lucas Barrios joue un rôle primordial en attaque. Intégré juste avant la Coupe du monde, il a même marqué trois buts en trois matches de préparation. « Arrêtez de remuer cette merde ! », se contente de commenter Gerardo Tata Martino, le sélectionneur paraguayen, quand on évoque cette polémique. Il faut dire que ce disciple de Marcelo Bielsa est pour le coup totalement… argentin !