RMC Sport

Domenech responsabilise ses joueurs

Raymond Domenech

Raymond Domenech - -

Le sélectionneur des Bleus a décidé de placer ses joueurs devant leurs responsabilités. Une façon d’ouvrir le parapluie en cas d’échec prématuré ?

Alors qu’il est déjà dans une certaine autogestion avec ses joueurs depuis le début de la campagne de préparation, Raymond Domenech a franchi un nouveau cap dans sa méthode.

Sur le site de la FFF, il s’exprime sur l’état de forme de ses troupes à trois jours de l’affrontement face à l’Uruguay. Il dit entre autres : « Le cadre de travail est idyllique. Les conditions sont exceptionnelles pour pouvoir s’entraîner. Grâce à cela, les joueurs ont pris conscience, s’il y en avait besoin, de l’importance et de l’impact de cette Coupe du Monde et de ce qu’on attendait d’eux. C’est ce que je voulais : Leur enlever toute excuse. Leur dire que ce sont vos performances qui vont faire la différence. Vous ne pourrez jamais rien dire. Tout a été pensé, réfléchi, mis en place pour que cela fonctionne bien. »

En clair, cela signifie que si, par malheur, les Bleus ne venaient pas à réaliser de bonnes performances lors des trois matchs du premier tour, ce sera de leur faute et pas de celle du sélectionneur. Une manière comme une autre de se décharger de toute responsabilité.

Selon nos informations, Domenech a procédé de la sorte dans le vestiaire après le match contre la Chine. Il a notamment expliqué en substance que la défaite du soir n’était pas importante et à invité ses joueurs à se responsabiliser contre l’Uruguay, vendredi.

Campé sur ses certitudes

Pour le moment, le sélectionneur se place donc au-dessus de la mêlée et attend de voir si ses joueurs sauront faire preuve d’orgueil face à l’Uruguay. Et cela en dépit des nombreuses imperfections qui subsistent dans le jeu des Tricolores. Il veille surtout à ne froisser aucune susceptibilité en interne par rapport à ses choix humains. Pour le moment, seul Thierry Henry a été victime d’une décision forte de Raymond Domenech qui a été celle de lui enlever le brassard de capitaine et de ne plus le titulariser. Pour le reste, il reste campé sur ses certitudes et ses choix. Sauf surprise, Nicolas Anelka et Sidney Govou, pourtant loin d’être convaincants lors des trois matchs de préparation des Bleus, seront encore titulaire vendredi. Tout comme Yoann Gourcuff, qui reste isolé au sein du groupe. Le sélectionneur reste également de marbre face à la non-communication de William Gallas, qui est resté déçu de s’être vu préférer Pat Evra pour le brassard de capitaine. Devant la presse, cela ne doit pas le déranger. En revanche, lorsqu’il ne parle pas ou peu à ses coéquipiers, c’est quand même plus inquiétant. En s’exprimant de la sorte, le sélectionneur cherche aussi à piquer ses joueurs et attend le résultat de l’Uruguay avant de procéder à des modifications.

M.B. et J.R. à Knysna