RMC Sport

Du monde à l’entraînement des Bafana Bafana

-

- - -

Plus de mille personnes ont assisté lundi au premier entraînement public des joueurs sud-africains, sur la pelouse flambant neuve de l’université de Witwatersrand, à Johannesburg. Les tribunes auraient pu contenir trois fois plus de monde mais l’établissement a été pris de court par la Fédération, qui ne l’a prévenue du caractère public de la séance qu’il y a quelques jours. L’ambiance était tout de même au rendez-vous. Les vuvuzelas et les chants, dont le traditionnel « Shosholoza », devenu l’hymne du sport sud-africain depuis le titre mondial des rugbymen en 1995, ont transformé le terrain en véritable bonbonnière.

Lors de l’opposition à dix contre dix, chaque but était salué par les vivas de la foule. Le défenseur central Matthew Booth avait droit à des « Boooooth » à chaque touche de balle, rappelant les « Shooooes » qui accompagnaient John Moshoeu lors de la Coupe d’Afrique des nations remportée à domicile par les Bafana Bafana en 1996.

Devant une dizaine de caméras de télévisions et une bonne centaine de journalistes sud-africains, mexicains ou français, le sélectionneur brésilien Carlos Alberto Parreira est apparu détendu et souriant. Les supporters se voient déjà champions du monde. Leur leitmotiv : « La Coupe du monde est en Afrique du sud, elle restera en Afrique du Sud. » Une formule du président sud-africain Jacob Zuma, auquel James, supporter, ajoute : « Nous allons prouver au monde que nous sommes capables de le faire ! » Premiers éléments de réponse vendredi lors du match d’ouverture contre le Mexique.

P.D