RMC Sport

Dugarry : « Je ne crois pas en Domenech »

-

- - -

Christophe Dugarry est revenu sur le maintien de Raymond Domenech à la tête des Bleus. Le champion du monde 1998 s’est dit surpris par le choix de la FFF.

Christophe Dugarry, que pensez-vous de la décision du Conseil fédéral de la FFF de maintenir Raymond Domenech à la tête de l’équipe de France de football ?
Personnellement, je ne crois pas en ce sélectionneur. Cependant, je crois en cette équipe qui a du talent et de l’énergie. J’espère donc que l’équipe de France trouvera rapidement son style de jeu et nous fera encore rêver. Je pense malgré tout qu’il était bien de parler avant, de se positionner (ndlr : Dugarry plébiscitait Deschamps), et de soulever des questions.

Ce choix vous a-t-il surpris ?
Comment Raymond Domenech a-t-il pu devenir le sélectionneur de l’équipe de France sans n’avoir jamais rien gagné en tant qu’entraîneur ?! C’est tout de même exceptionnel ! Que ce soit en Espagne, en Italie ou en Angleterre, c’est inimaginable. On juge un entraîneur à son palmarès, même si je vous accorde que de bons entraîneurs n’ont jamais rien gagné. Ce que je veux dire, c’est que c’est déjà un petit miracle que Raymond Domenech soit là.
Quand j’ai entendu M.Escalettes dire qu’il y avait eu 18 votes pour, et une abstention : cela m’a paru assez étonnant. On a l’impression qu’il n’y a pas eu de débat… En même temps, le plus important c’est que Raymond Domenech ait le soutien de ses joueurs. Si les joueurs décident de ne pas changer d’entraîneur : tant mieux. Maintenant, ils sont tous dans le même bateau et ils vont pouvoir tous ramer ensemble avec comme objectif la Coupe du Monde 2010. Tout le monde parait content que ce soit Domenech, et ce dernier est ravi de rester. Si tout le monde est content, tant mieux !

Jean-Pierre Escalettes a toutefois annoncé des changements, avec notamment la création d’un conseil de gestion et un encadrement supplémentaire…
On va créer une commission pour demander des comptes au sélectionneur ? Lorsque l’on est entraîneur, il n’y a pas 50 000 solutions : soit on gagne, soit on perd. Par ailleurs, le sélectionneur ne fait qu’un match par mois : s’il ne s’occupe plus de l’organisation des matches, que va-t-il faire ?

Un directeur de la communication devrait aussi accompagner le sélectionneur…
Oui, il y a des choses à revoir car la communication a été dramatique et catastrophique pendant l’Euro. Bien évidemment lorsque l’on est sélectionneur national, on a une image et un comportement à avoir. Mais mettre quelqu’un qui parlerait à la presse à sa place, cela me parait compliqué…

Pensez-vous que l’équipe de France puisse faire un bon résultat à la Coupe du Monde 2010 ?
J’espère dire en 2010 que je me suis trompé et que j’ai eu tort... On donne une nouvelle chance à Raymond Domenech, c’est à lui de nous prouver qu’il est capable de faire des choses intéressantes et de gagner avec cette équipe. Maintenant que la décision a été prise, cela ne sert plus à rien de critiquer ou de juger. L’équipe de France a besoin de sérénité et de tranquillité. L’équipe part pratiquement de zéro après cette élimination prématurée. Laissons-la travailler, tout en étant derrière elle.

La rédaction - RMC Sports Eté