RMC Sport

Équipe de France: les Bleues "pas favorites" contre le Brésil, prévient Tounkara

Le Sommer

Le Sommer - AFP

Eugénie Le Sommer et Aïssatou Tounkara sont attendues en conférence de presse ce vendredi. A deux jours du huitième de finale de l'équipe de France contre le Brésil au Havre (dimanche 21h), les deux Tricolores se présenteront face à la presse à partir de 15h30. C'est à suivre en direct commenté sur RMC Sport et à la TV sur RMC Sport News.

[16h13]

C'est terminé pour les Bleues !

Place à l'entraînement, ouvert pendant 15 minutes aux médias au stade de la Cavée verte du Havre.

[16h11]

Sa réussite, une revanche pour sa mère

"Ça a été difficile pour ma mère d’accepter que je fasse du foot. C’est une revanche pour elle, elle rêve à travers moi, elle vit un peu ce que je vis. Je suis fière de ce qu’elle a pu m’apporter."

[16h11]

Sur sa forme physique

"Je me sens bien. Les petits pépins ont un peu tronqué ma préparation mais j’ai eu le temps de récupérer. Je serai en forme dimanche."

[16h10]

Le Havre, trop petit pour jouer un huitième ?

"C’est dommage que le stade du Havre ne soit pas plus grand… C’est dommage pour tous ceux qui n’ont pu acheter de billets. Le plus important ça reste d’avoir une super ambiance dans le stade. C’est un stade qui nous réussit bien (trois victoires), le public nous a toujours beaucoup soutenu."

[16h09]

France-Argentine avait ouvert le tournoi des Bleus l’été passé. Pareil avec le Brésil là ?

"On est focalisées comme si on jouait un grand et c’est le cas. Elles auraient pu terminer à la première place de leur groupe. A nous d’être performantes, ce match peut nous lancer pour la suite de la compétition. Si on peut s’éviter des moments de doutes, c’est mieux…"

[16h09]

Comment vit ce groupe ?

"Le groupe vit bien. On a eu une après-midi de libre pour reprendre de l’énergie pour ce huitième de finale. On a une salle de vie, on a des jeux, une playstation… Chacune fait un peu ce qu’elle veut faire. En dehors des entraînements, on arrive à s’aérer l’esprit."

[16h07]

Va-t-elle retrouver l’axe ?

"Ce n’est pas à moi qu’il faut demander. Je joue où l’on me met. Je peux jouer sur toutes les postes offensifs."

[16h06]

Ne trouve-t-elles pas le temps long ?

"Non ça va. Important pour la récupération. Les journées se ressemblent. On ne s’ennuie pas, le temps passe. On trouve des moments pour être entre nous. Le plus important reste d’être concentrées."

[16h04]

La gestion de la pression ?

"La plupart des joueuses ont connu ces matchs-là. Ce qui change, c’est que tu gagnes ou tu rentres à la maison."

[16h03]

Marta ?

"C’est une légende, c’est quelqu’un avec une carrière extraordinaire avec une grande longévité. Elles sont performantes, il faudra s’en méfier, elles peuvent être décisives à tout moment."

[16h01]

Le style du Brésil

"Les équipes de garçons et de filles se ressemblent. Je ne sais pas si l’on va voir des gestes techniques… Le plus important c’est de gagner des matchs."

[16h00]

Son ressenti sur l’ambiance

"On est dans notre bulle, on ressent l’engouement quand on arrive au stade ou aux entraînements. C’est top pour nous que les stades soient pleins. Ça va nous aider à aller plus loin. (Le match d’ouverture) restera gravé dans toutes nos mémoires."

[15h58]

Sous le coup d’un carton jaune, y pense-t-elle ?

"On ne m’en a pas parlé. A moi de faire attention. Ça ne va pas m’empêcher de jouer, à moi d’être intelligente par rapport à ce carton."

[15h56]

Comment a vécu la soirée de la veille ?

"Je regardais USA-Suède en jouant à la belotte (rires). On avait de l’impatience, on attendait de savoir contre qui on allait jouer. On ne se faisait pas trop de plans, on n’avait aucune certitude. Le Brésil est la meilleure équipe des meilleurs troisièmes. Il faut battre tout le monde, on est prêtes."

[15h54]

Neuf ans en 1998, quel souvenir ?

"Inoubliable. J’avais vibré devant ma TV. J’étais allée en ville avec mes parents. J’étais à fond, même si c’étaient les garçons. 2006 ? Je me rappelle surtout de la finale."

[15h52]

Eugénie Le Sommer est là !

[15h49]

A retrouver en vidéo ci-dessous >>> le bon bilan des Bleues contre le Brésil.

[15h48]

C'est terminé pour Aïssatou Tounkara. Eugénie Le Sommer est désormais attendue.

[15h46]

Sa situation de remplaçante

"Je n’ai pas eu la chance de jouer. Je dois me tenir prête. Je vis la compétition comme les autres. Il n’y a pas de place pour les cas personnels. Toutes les filles qui n’ont pas joué doivent se tenir prêtes."

[15h46]

Impressionnées par les USA ?

"On est conscientes de leur force, de leur potentiel. On a vu un bon match contre la Suède, c’est une équipe soudée."

[15h45]

Le soutien au Havre

"Le stade était rempli contre les USA (en janvier, 3-1). On est bien ici, on se sent soutenues."

[15h43]

Qui sont les favorites ?

"Beaucoup pensent que nous sommes favorites. Il faut faire attention au Brésil. Je ne dirais pas qu’on est favorites. Le Brésil, c'est une équipe qui joue aussi et nous aussi."

[15h41]

Comment ont vécu la fin de match hier ?

"On savait qu’il suffisait d’un but pour qu’on puisse jouer le Cameroun. Moi je n’avais pas de préférence. Ce sont deux équipes différentes."

[15h40]

De la pression avant le Brésil ?

"Oui on sait. On est dans une phase à élimination. Tu perds, tu rentres chez toi. On est préparées pour."

[15h39]

Comment ont-elles vécu la dernière soirée ?

"On a regardé les deux matchs. On a suivi le Chili, on a su que c’était le Brésil notre adversaire…". La défenseure de l'Atlético n'est pas du genre bavarde !

[15h38]

Sur le Brésil

"On a battu le Brésil 3-1 à l’automne dernier. Equipe solide qui va très vite devant. Il leur manquait des joueuses quand on les a jouées. On connait le Brésil. Il va falloir faire attention à leur force offensive afin d’être prêtes dimanche."

[15h37]

Qui est Marta ?

"C’est une des meilleures joueuses au monde, elle a marqué l’histoire du football féminin." 

[15h37]

Excitant de jouer le Brésil ?

"On sait qu’elles sont costauds. C’est une très belle affiche. C’est un match à élimination directe."

[15h35]

Son premier bilan des Bleues

"Trois matchs, trois victoires. C’est positif même si tout n’a pas été parfait."

[15h34]

Ses souvenirs de France-Brésil.

"Je n’en ai pas de souvenirs. Toute la France se rappelle du match (de 1998). Tout le monde en parle."

[15h33]

C'est finalement Aissatou Tounkara (Atlético de Madrid) qui débute la conférence. C'est parti !

[15h23]

Le dernier entraînement des Bleues s'est déroulé loin des regards indiscrets. La presse n'a notamment pas eu accès à l'entraînement jeudi, placé à huis-clos, sans davantage d'information. La FFF restreint la communication des Françaises, placées dans une bulle. Plus d'informations à lire ici. 

[15h14]

Les Bleues seront peut-être interrogées sur leur moyenne prestation contre le Nigeria, lundi (1-0). L'équipe de France avait été jugée "inquiétante" par notre consultante Laure Lepailleur à l'issue de la rencontre. Son analyse est à retrouver dans la vidéo ci-dessous (ou en cliquant sur ce lien en surbrillance).

[15h10]

Solide première de son groupe A après trois victoires en trois matchs, la France défiera donc le Brésil en huitième de finale dimanche au stade Océane du Havre (21h). Un choc de rêve pour la Bordelaise Viviane Asseyi. Plus d'informations à lire >>> ici.

[15h]

Bonjour à toutes et à tous !

Bienvenue sur RMC Sport pour suivre en direct commenté la conférence de presse de l'équipe de France féminine à deux jours de son huitième de finale de Coupe du monde contre le Brésil. La Lyonnaise Eugénie Le Sommer et la Parisienne Charlotte Bilbault sont attendues. Début à 15h30.