RMC Sport

Falcao s’accroche à son rêve

Falcao sous le maillot de la Colombie

Falcao sous le maillot de la Colombie - -

Victime d’une lésion du ligament croisé antérieur du genou gauche, Falcao espère encore participer à la Coupe du monde au Brésil. Mais l’attaquant colombien de l’AS Monaco devra sans doute prendre de gros risques.

Une note envoyée comme photo sur son compte Twitter. Un message d’espoir. Au lendemain de sa lésion du ligament croisé antérieur du genou gauche, face à Chasselay (CFA) en 16e de finale de la Coupe de France (3-0), Falcao refuse d’abandonner son rêve de Coupe du monde. « Je tiens à vous remercier pour les messages de soutien de ces dernières heures, écrit l’attaquant colombien de Monaco. Je suis très touché par l’affection émanant de différentes parties du monde. Je ne vous cacherai pas que ma tristesse est énorme, que mon cœur est brisé, mais il y a un tout petit espoir et c’est suffisant pour croire que mon rêve de Mondial est toujours vivant. Dieu rend possible l’improbable. Et moi, je crois en Lui !! »

Muchas gracias a todos!!! pic.twitter.com/QABcwNSknO
— Radamel Falcao (@FALCAO) 23 Janvier 2014

La Colombie affrontera la Grèce le 14 juin, la Côte d’Ivoire le 19 juin et le Japon le 24 juin. Comment Falcao pourrait-il réussir à revenir à temps, à réduire à cinq mois son temps d’indisponibilité, pour avoir une chance de jouer au Brésil cet été ? Le « Tigre », qui a également remercié ses anciens coéquipiers de l’Atlético Madrid pour leur t-shirt de soutien, sera opéré samedi par le Portugais José Carlos Noronha, qu’ont déjà consulté Pepe, Arjen Robben, Ashley Cole, Lucho González ou encore Ricardo Carvalho. C’est à la sortie du bloc opératoire que sera donnée une première indication sur la possibilité pour le Monégasque de tenir son pari. Ensuite, ce sera une question de risques. A bientôt 28 ans, Falcao mettra-t-il en danger la suite de sa carrière pour découvrir la Coupe du monde dès cette année ?

Muchas gracias al @atleti y a todos mis ex compañeros por tan lindo detalle. Un abrazo grande para todos pic.twitter.com/Eo5iYULEFq
— Radamel Falcao (@FALCAO) 23 Janvier 2014

Di Meco ne lui conseille pas

« Soit ils font le protocole classique et c’est six mois. Soit il a évolution qui est très satisfaisante et il pourrait se permettre de participer à la Coupe du monde, explique Bertrand Sonnery-Cottet, chirurgien orthopédique spécialiste du genou. Mais avec une prise de risque. Et notamment la re-rupture. La greffe n’étant pas mature, elle peut se rompre beaucoup plus facilement. » Revenir vite, trop vite, Eric Di Meco connaît. « J’avais 28 ans lorsque je me suis fait les croisés, raconte-t-il. J’ai rejoué au bout de quatre mois et demi. Vous verriez comment je marche aujourd’hui... On ne fait plus reprendre les mecs avant six mois maintenant. (S’il reprend trop vite), Falcao aura la jambe tordue, comme moi. Il aura de l’arthrose à 40 ans et se fera remettre la jambe droite. »

Le risque, d’autres l’ont pris. Comme l’Italien Roberto Baggio, victime de six blessures aux genoux et qui, sur la fin de sa carrière, parvient à revenir en 77 jours en 2002 après une opération pour une rupture du ligament croisé antérieur. Insuffisant pour convaincre Giovanni Trapattoni de l’appeler pour la Coupe du monde au Japon et en Corée du Sud… « En France, il y a Mickaël Landreau et le rugbyman Fabien Cibray qui ont pu reprendre plus tôt avec une évolution très favorable, rappelle le docteur Bertrand Sonnery-Cottet. Ça veut dire que les genoux vont très bien, que la rééducation se passe très bien, sans problème particulier. A ce moment-là, on peut faire un protocole accéléré. Tout en sachant qu’on prend le risque que ça recasse. Ce n’est jamais le chirurgien qui le prend, mais toujours l’athlète. » L’AS Monaco, qui s’est offert Falcao pour 60 millions d’euros l’été dernier, aura peut-être aussi son mot à dire…

A lire aussi :

>> Falcao voit le Mondial s’éloigner

>> Ranieri a-t-il bien fait de titulariser Falcao en Coupe de France ?

>> La LFP et Monaco ont trouvé un terrain d’entente

dossier :

Radamel Falcao

La rédaction