RMC Sport

France-Brésil: "Si on ne gagne pas, on rentre à la maison", rappelle Diacre

Diacre

Diacre - IconSport

L'équipe de France féminine affrontera dimanche soir au Havre (21h) le Brésil en huitième de finale du Mondial. A la veille de ce choc, suivez à partir de 11h30 la conférence de presse de la sélectionneure Corinne Diacre et de la capitaine Amandine Henry.

[11h54]

Et voilà, c'est la fin de cette conférence de presse des Bleues. On reverra maintenant Corinne Diacre et ses joueuses dimanche soir, lors de leur match contre le Brésil. Une rencontre programmée à 21 heures, rappelons-le.

[11h51]

Diacre sur Wendie Renard

"Quand vous dites meilleure buteuse, vous comptez son CSC? C'est une joueuse très importante de l'équipe. C'est quelqu'un qui a beaucoup de caractère, qui est très compétitrice. Il faut avoir beaucoup de courage pour retirer le penalty raté contre le Nigeria. Elle a en plus une expérience que d'autres n'ont pas, j'espère qu'elle nous l'apportera au fil des matchs."

[11h49]

Diacre sur la montée en puissance physique et le repos nécessaire

"La préparation athlétique est derrière nous, aujourd'hui on ne fait que des piqûres de rappel, et du travail individualisé. Il y a eu un certain turnover sur la première phase, même si je n'ai pas tout bouleversé. Mais aujourd'hui tout le monde va très bien. Je n'ai pas de problème au niveau athlétique pour composer mon équipe."

[11h48]

Diacre sur le quotidien au Havre

"Pas de terrasse, pas de jardin ici, donc notre quotidien c'est chambre d'hôtel plus entraînement... On est dans notre bulle, l'hôtel nous le permet vraiment très bien. Le stade Océane nous a réussi par le passé, il faudrait que ça dure."

[11h47]

Diacre sur l'engouement

"On voit que dès que l'on sort de l'hôtel, dès qu'on va à l'entrainement, il y a de la ferveur, beaucoup plus qu'il y a quelques mois. Quand on voit les audiences on se surprend nous-mêmes, mais ça ne nous met pas de pression supplémentaire, au contraire. Les gens qui nous suivent prennent du plaisir, ils aiment la fraîcheur que l'équipe dégage. Mais on reste concentrées sur la performance."

[11h45]

Diacre sur les ambitions

"On a l'ambition d'aller plus loin, d'aller vers la finale, mais l'ambition ne fait pas gagner. On a d'abord ce huitième à jouer, et si on ne gagne pas on rentre à la maison, c'est la loi du sport."

[11h44]

Henry sur le Mondial 1998 et la finale France-Brésil

"France 98 c'est un très bon souvenir en tant que supportrice, j'avais regardé la finale chez moi avec mon père. Mais maintenant j'ai envie d'avoir un très bon souvenir en tant que joueuse."

[11h43]

Diacre sur ses souvenirs de France-Brésil comme joueuse

"Je ne regarde pas dans le rétroviseur, je vous avoue que je n'y ai pas pensé, je n'ai pas envie de revenir 16 ans en arrière. Je préfère penser au huitième qui nous attend, pour le gagner."

[11h42]

Diacre sur le manque d'efficacité offensive

"Le manque d'efficacité est certain, maintenant on a gagné trois matchs et on a réussi l'essentiel: mettre un but de plus que l'adversaire. Si c'est comme ça jusqu'à la fin et qu'on gagne je m'en contenterai mais on travaille dessus pour essayer de s'améliorer."

[11h40]

Henry sur le supplément d'âme

"Dès le moment où on met le maillot bleu, on joue avec le coeur. Le supplément d'âme ne se contrôle pas, sur certains matchs il vient, sur d'autres il n'y en a pas besoin."

[11h39]

Diacre sur la gestion du groupe

"Les filles (qui ne jouent pas) savent que la priorité reste le groupe, il n'y a pas d'états d'âme individuels. Certaines filles savent qu'elles n'auront pas du tout de temps de jeu, mais elles prennent ce qu'on leur donne, et jouent un rôle très important dans la vie du groupe, et l'ambiance."

[11h38]

Amandine Henry sur le Brésil

"On s'attendait à ce que ce soit le Brésil face à nous même s'il y a eu du suspense. Mais on était prêtes à affronter n'importe qui."

[11h35]

Diacre sur la tentation de changer

"On a évolué dans le même système de jeu, on a fait trois prestations différentes, on essaye de rectifier ce qui n'a pas bien marché, notamment d'un point de vue offensif. Après l'idée sera plutôt d'animer le système, que le système en lui-même. Et il nous faudra retrouver cette efficacité offensive qui nous fait défaut."

[11h34]

Diacre sur la préparation du match

"Je trouve mon groupe toujours aussi serein, toujours aussi travailleur et déconneur. on a eu l'avantage d'avoir un jour de récupération en plus, ça nous a fait du bien, maintenant un match couperet nous attend, c'est ce qui fait le charme d'une Coupe du monde. Mais si on pense à l'élimination c'est compliqué. L'idée est de ne pas avoir de regrets."

[11h33]

Diacre ne pense pas aux Etats-Unis

"On se concentre sur ce match-là avec sérénité. Une nouvelle compétition démarre, avec un vainqueur et un perdant à la fin de cette rencontre."

[11h19]

Un choc qui s'annonce compliqué

Si le Brésil n'a fini que troisième de son groupe, et si ses stars sont vieillissantes, la rencontre ne s'annonce pas aisée pour autant pour les Bleues. Laure Lepailleur, consultante RMC Sport, fait le point sur les forces et les faiblesses de la Seleçao.

[11h14]

Bonjour à toutes et à tous !

Bienvenue sur RMC Sport pour suivre en direct la conférence de presse de Corinne Diacre, à la veille du huitième de finale de la Coupe du monde entre la France et le Brésil. La conf devrait débuter à 11h30.