RMC Sport

France-Croatie: les Croates usés pour la finale? La Dream Team n'y croit pas

La Croatie affrontera la France en finale de la Coupe du monde, ce dimanche (17h). Après trois prolongations consécutives, les Croates seront-ils diminués physiquement? La Dream Team RMC Sport n'y croit pas vraiment.

Huitième, quart et demi-finale. A chaque tour, la Croatie a disputé la prolongation mais s'en est toujours sortie, face au Danemark (1-1, 3 tab à 2), la Russie (2-2 4 tab à 3) puis l'Angleterre (2-1). Par rapport à l'équipe de France, son adversaire en finale, Luka Modric et sa bande ont donc joué rois fois 30 minutes de plus, soit l'équivalent d'un match entier. Une débauche d'énergie qui pourrait être préjudiciable avant la grande finale de ce dimanche? La Dream Team RMC Sport ne croit pas à cette théorie.

"On sait très bien qu'ils vont être mobilisés, qu'ils vont récupérer au plus vite physiquement, assure Jérôme Rothen. Certains nous disent que la Croatie arrive lessivée sur cette finale. Je peux vous dire que physiquement ils vont récupérer, parce qu'aujourd'hui tous les programmes de récupération mis en place par les sélections ou les clubs sont énormes. En 48h, vous avez récupéré. Le plus dur, c'est la fatigue psychologique. Les Croates sont entamés, après une telle compétition ça me paraît logique, mais les Français aussi. Donc ça va se jouer sur des détails, en espérant qu'ils soient de notre côté."

Amoros: "C'est psychologique"

Le son de cloche est le même chez Manuel Amoros. "Hier on pensait qu'ils allaient être complétement cuits, et on a vu une équipe plus hardie que l'Angleterre pendant la prolongation, souligne l'ancien international français. Je pense que c'est psychologique. Même si on est fatigués physiquement, si dans la tête ça peut suivre et qu'on peut se mettre dans un état d'esprit où on se dit qu'on n'est pas fatigués, je pense que la France peut avoir des difficultés contre cette équipe-là."

A lire aussi >> Coupe du monde: "Ils doivent être plus humbles", Modric se paie les médias anglais

Alexandre Alain Rédacteur