RMC Sport

Francescoli : « Virer un joueur ne me semble pas logique »

-

- - -

Enzo Francescoli, l’ancien international Uruguayen, est présent en Afrique du Sud en tant que consultant pour une chaine de télévision argentine. Il revient sur les problèmes de l’équipe de France et admet ne pas comprendre l’exclusion d’Anelka.

Que pensez-vous de l’exclusion de Nicolas Anelka de l’équipe de France ?
J’ai vu ça aux informations. On ne sait pas ce qui s’est vraiment passé dans le vestiaire. Là, c’est un problème de groupe. En ce moment, toute l’équipe est dans la merde. Il faut être solidaire. Le fait d’exclure un joueur ne va pas tout régler. Pour moi, il ne faut pas prendre de décision extrême comme ça. Virer un joueur, ça ne me semble pas logique. Il faut mettre les choses à plat et finir la Coupe du monde de la meilleure façon possible.

Cet incident peut-il nuire à l’image des Bleus ?
C’est quand une équipe n’a pas de résultats, que les problèmes surgissent. L’équipe de France a de supers joueurs, mais il leur manque un état d’esprit. Maintenant, il leur reste un match. C’est peut-être l’occasion de se retrouver et d’améliorer l’image des Bleus.

L’Uruguay et le Mexique peuvent-ils se mettre d’accord pour faire match nul et ainsi se qualifier ensemble pour les huitièmes de finale ?
Je ne crois pas que ça puisse arriver. Les deux équipes vont jouer le coup. Après, elles ne prendront peut-être pas trop de risques. Mais c’est normal, à partir du moment où elles sont dans une position favorable pour se qualifier. Ça ne veut pas dire qu’elles vont se mettre d’accord.

Quels sont les liens qui unissent l’Uruguay et le Mexique ?
Il n’y a pas de relation particulière. On des relations avec les Argentins, les Chiliens ou les Paraguayens. Mais pas avec le Mexique.

Quel regard portez-vous sur le niveau de cette Coupe du monde ?
C’est un niveau moyen. N’importe quelle équipe peut perdre. De toutes les équipes que j’ai vues, l’Argentine est la plus séduisante. Pour les autres, je n’ai pas vu grand-chose.