RMC Sport

Hitzfeld et Domenech ne font pas le même métier

En place depuis juillet 2008 à la tête de la sélection suisse, Ottmar Hitzfeld et ses joueurs ont une chance de se qualifier pour les 8es de finale du Mondial

En place depuis juillet 2008 à la tête de la sélection suisse, Ottmar Hitzfeld et ses joueurs ont une chance de se qualifier pour les 8es de finale du Mondial - -

Double vainqueur de la Ligue des champions et septuple champion d'Allemagne, Ottmar Hitzfeld est en passe de réussir son pari avec la modeste formation suisse.

Deux différences fondamentales séparent Ottmar Hitzfeld et Raymond Domenech. Premièrement, le premier a déjà gagné dix-neuf titres majeurs dans sa carrière d’entraîneur, alors que le compteur du second est bloqué à zéro. Deuxièmement, et contrairement au sélectionneur des Bleus, l’Allemand n’aurait jamais accepté la mutinerie de ses joueurs. « Cela ne m'est pas encore arrivé, a expliqué le sélectionneur allemand de la Suisse. Mais ce qui est sûr, c'est que les joueurs et les entraîneurs doivent emprunter le même chemin. Moi, aux joueurs, j'aurais dit : "Bye bye, c'est ici que nos chemins se séparent." »

Est-ce un hasard si, aujourd’hui, le Général est le meilleur atout d’une sélection suisse qui joue ce vendredi soir (20h30) sa qualification pour les 8es de finale face au Honduras, au Free State stadium de Bloemfontein, là même où Domenech et les Bleus ont sombré ? Ce sont en tout cas ses joueurs qui le disent. « Il a tout gagné en tant qu'entraîneur, affirme Blaise N'Kufo, l’attaquant du FC Twente. Le haut niveau n'a plus de secret pour lui, il connaît la recette du succès. Dès son arrivée, il a essayé de nous inculquer cette culture de la victoire. Il nous répète sans arrêt que nous pouvons gagner tous nos matches. C'est avec cette idée en tête que nous abordons chaque rencontre, désormais. »

Même la défaite face au Chili (1-0) n’a pas entamé la détermination helvétique. « Peu importe qui se trouve en face, souligne N’Kufo. Contre l'Espagne, il nous a fallu déplacer des montagnes pour l'emporter mais, sans cette foi intérieure qui nous anime, nous n’y serions jamais arrivés. » Reste à franchir le dernier pas et à élever définitivement Hitzfeld au rang de grand sorcier de Lörach, sa ville natale à la frontière de… la Suisse.