RMC Sport

Karembeu espère une seconde étoile sur le maillot bleu

Christian Karembeu

Christian Karembeu - -

Champion du monde 1998 avec les Bleus, Christian Karembeu, croisé dans les allées de Roland-Garros, estime que Didier Deschamps peut transcender les Bleus, à l’image d’Aimé Jacquet lors de la Coupe du monde 1998.

Christian, le Brésil accuse de nombreux et inquiétants retards à 22 jours de l’ouverture de la Coupe du monde : faut-il s'en inquiéter ?
Il n’y a pas d’erreur de casting, pour moi. C’est un pays de football mais surtout, un pays de sport et il faut remarquer que c’est le sport qui a fait sortir le Brésil de sa dictature, de sa pauvreté et qui a uni des communautés qui résident au Brésil. Je crois qu’aujourd’hui, même si c’est vrai qu’il y a une crise sociale, on ne peut pas l’oublier ni le nier mais je crois que grâce aux infrastructures que l’on va mettre en œuvre, qu’on va donner au peuple brésilien d’ici deux ans (avec les JO de Rio 2016, ndlr), ils vont se rendre compte des bienfaits de cet évènement.

Comment jugez-vous les propos de Pelé, qui a égratigné son propre pays ?
Soit on parle du Brésil, soit on parle de Boko Haram au Nigéria, soit d’un tsunami, je dirais que c’est le principe maintenant des infos. C’est malheureux de rendre négatif un évènement interplanétaire et de surcroît, avec beaucoup d’impact et de visibilité. Je crois qu’il faut donner au sport ses valeurs, à savoir la fête, la joie et le partage. Je crois que le peuple brésilien le sait pertinemment : le foot est roi au brésil et ils seront justement acteurs de cet évènement.

D’un point de vue plus sportif, jusqu’où voyez-vous aller les Bleus ?
C’est bien de partir petitement, d’avoir toujours faim et se surpasser match après match. Mais j’espère qu’ils vont bien négocier le premier match (face au Honduras). En tout cas, je vois cette équipe, qui est très talentueuse et qui a beaucoup de répondant, challenger les grands d’Europe voire du monde.

Au niveau du management de cette sélection, voyez-vous quelques similitudes entre Didier Deschamps et Aimé Jacquet ?
Ecoutez, il y a une racine voire une branche. Aujourd’hui, Didier a envie de donner aussi des fruits et j’espère que grâce à son expérience, son vécu, ses victoires, il pourra orchestrer cette équipe de France vers la victoire et la joie. J’espère qu’on aura une seconde étoile. En tout cas, oui, c’est le chef d’orchestre comme l’a été Jacquet pour nous.

Recueilli par CG et ES