RMC Sport

L’Allemagne humilie le Portugal de Ronaldo

La joie des Allemands

La joie des Allemands - -

Profitant d’une première mi-temps cauchemardesque des Portugais, l’Allemagne, en supériorité numérique, a écrasé le Portugal 4-0 à Salvador grâce notamment à un triplé de Thomas Müller. Les triples champions du monde sont déjà aux commandes du groupe G.

Il faudra compter sur la Nationalmannschaft, comme toujours. Ce lundi à Salvador, l’Allemagne a frappé un grand coup en surclassant le Portugal 4-0 lors de 1er match du groupe G, l’un des plus relevés de cette Coupe du monde. Bien aidés par une sélection portugaise qui a bu la tasse durant 45 premières minutes cauchemardesques avec la blessure d’Almeida (27e) puis la stupide expulsion d’une Pepe (37e) décidément incapable de garder son sang-froid, les Allemands ont déjà pris une sérieuse option pour les 8es de finale.

Ce premier match au Brésil, les triples champions du monde l’ont plié en première période. Un penalty transformé par Thomas Müller consécutif à un tirage de maillot de Pereira sur Mario Götze (12e), une tête en mode « coup de boule » de Mats Hummels (32e), puis deux autres buts de Müller (45e, 78e) synonyme de triplé pour le Bavarois, et voilà les demi-finalistes 2010 sur de bons rails avant d’affronter le Ghana samedi à Fortaleza. 

Müller déjà en tête des buteurs

Au passage, l’avant-centre de la Mannschaft, co-meilleur buteur de la dernière édition (5 buts), dépasse Neymar, Benzema, Robben et Van Persie, et s’empare de la tête du classement des meilleurs goaleador de ce Mondial. Lui aussi est déjà prêt. « En général, l’Allemagne débute toujours bien ses Coupes du monde, note Ali Benarbia. C’est pratiquement la même équipe depuis des années. En plus de bien jouer, les joueurs s’entendent très bien même si on dit qu’il y a des problèmes… Les Allemands, c’est du sûr. On est sûr qu’ils passent leur phase de poules mais ils aiment travailler déjà pour les 8e, les quarts, les demies voire la finale. Ils nous donnent encore cette impression de facilité. Et là, ils ne tombent pas contre une petite équipe comme les Honduras. C’était le Portugal ! »

Le collectif allemand plus fort que le talent de Ronaldo, c’est un peu l’enseignement majeur de ce premier match de la Mannschaft. Et il devrait y en avoir bien plus que trois dans cette Coupe du monde….

La rédaction