RMC Sport

L’Argentine veut sa revanche

Gonzalo Higuain

Gonzalo Higuain - -

Vainqueurs du Mexique (3-1), hier soir, au Soccer City stadium de Johannesburg, les joueurs de Maradona retrouveront l’Allemagne en quart de finale pour un remake de 2006.

Après le but de l’égalisation anglaise refusé à Lampard un peu plus tôt dans l’après-midi à Bloemfontein, Argentine-Mexique (3-1) a également basculé sur une faute d’arbitrage, hier soir, au Soccer City de Johannesburg. L’ouverture du score de Tevez n’aurait jamais dû être accordée (26e). Sur la remise de Messi, l’attaquant de Manchester City était en position de hors-jeu. Son arbitre-assistant n’ayant rien vu, M. Rosetti a été obligé d’accorder le but. C’est dommage pour les Mexicains qui avaient réussi à faire totalement déjouer leurs adversaires en début de première période et qui ont même touché la transversale par Salcido (8e). C’est dommage aussi pour le football qui mérite mieux. Surtout à ce niveau.

Le coup est si rude que les joueurs d’Aguirre ne s’en remettront jamais. Auteur d’une énorme erreur de relance, Osorio offre à Higuain l’opportunité de doubler la mise et de plier définitivement le match (33e). Avec quatre buts au compteur, l’attaquant du Real Madrid passe du coup en tête du classement des buteurs. A 2-0, les carottes sont cuites pour des Mexicains qui n’ont gagné qu’une seule fois lors de leurs treize dernières confrontations face aux Argentins. La frustration est telle qu’une petite algarade se produit entre les deux bancs de touche lorsque l’arbitre siffle la mi-temps.

Doublé de Tevez

Après la pause, les buts splendides de Tevez (52e) et Hernandez (71e) ne changent rien à l’affaire. Comme en 2006, les Argentins éliminent El Tri en 8e de finale. Et comme en 2006, ils retrouveront les Allemands, le 3 juillet prochain au Cap, pour un quart de finale qui s’annonce d’ores et déjà explosif. Il y a quatre ans, la Mannschaft avait éliminé, en quart de finale, les Albicelestes au terme de la séance de tirs au but (1-1, 2-4 tab). Cette année, Messi et ses frères veulent prendre une éclatante revanche.

Face à la jeune et séduisante formation allemande, la sélection argentine devra se montrer plus entreprenante et élever le niveau de son jeu. Les chiffres plaident en tout cas en sa faveur. Les Allemands n’ont plus gagné dans le cours du jeu face à l’Argentine depuis vingt ans et la finale de la Coupe du monde 1990 (1-0). Ce soir-là, Maradona avait fini en pleurs, sous les sifflets du public romain. Pour lui aussi, ce quart de finale revêtira des allures d’exorcisme…

Marc Ambrosiano à Johannesburg