RMC Sport

La préparation des Bleus en question

Le luxueux hôtel de Knysna, camp de base très probable des Bleus en Afrique du Sud, est situé au niveau de la mer, contrairement à la majorité des stades de la Coupe du monde 2010.

Le luxueux hôtel de Knysna, camp de base très probable des Bleus en Afrique du Sud, est situé au niveau de la mer, contrairement à la majorité des stades de la Coupe du monde 2010. - -

Fixée sur ses futurs adversaires, l’équipe de France doit désormais bâtir le programme qui l’amènera jusqu’à son premier match du Mondial, le 11 juin contre l’Uruguay. Pour l’heure, il ne manque pas d’inconnues.

Le camp de base : prendre de la hauteur ?
Depuis quelques semaines déjà, Raymond Domenech et son staff ont jeté leur dévolu sur le Pezula Hotel Resort de Knysna pour s’établir durant la compétition. Les Bleus ont posé une option prioritaire, qui reste à confirmer, sur cet hôtel cinq étoiles mais situé au niveau de la mer. Or la moitié des enceintes du Mondial se situent à plus de 1000m d’altitude, dont celles de Polokwane (1310m) et Bloemfontein (1400m), où l’équipe de France disputera ses deux derniers matchs de poule contre le Mexique (une rencontre, qui plus est repoussée, à 20h30) et l’Afrique du Sud, plus habitués à ces conditions. Faut-il changer de plan ? L’Espagne, qui envisageait le même point de chute, a ainsi finalement opté pour un établissement dans la région de Rustenburg, à 1500m d’altitude. « La question pourrait se poser s’il avait fallu jouer au-dessus de 2000 mètres, assure le Pr Pierre Rochcongar, président de la commission d'expertise médicale de la FFF. Le problème n’est pas vraiment celui du camp de base. Il s’agit plutôt de bien se préparer lors des semaines qui précèdent la compétition. »

Le stage : à Tignes, comme d’habitude ?
La station savoyarde de Tignes a de fortes chances d’héberger une nouvelle fois la préparation des Bleus, après la période de repos imposée par la FIFA (17-23 mai) et jusqu’au 5 juin. Comme l’indique le JDD ce dimanche, un stage et des matchs amicaux à la Réunion ont été envisagés. Mais cette solution est en contradiction avec les propos du président de la FFF, Jean-Pierre Escalettes, qui prévoit des rencontres pré-Coupe du monde en France (voir par ailleurs).

Les matchs de préparation : combien et contre qui ?
Hormis l’Espagne, le 3 mars au Stade de France, l’équipe de France n’a pour l’heure programmé aucun autre match de préparation. Une situation amenée à changer rapidement selon Jean-Pierre Escalettes, qui prévoit deux autres rencontres sur la route de l’Afrique du Sud, « en France, fin mai-début juin », a précisé le président de la FFF sur l’antenne d’Orange Sport. Avant l’Euro 2008, les Bleus s’étaient frottés à trois formations sud-américaines (Equateur, Colombie, Paraguay). Un canevas qu’il serait sûrement judicieux de reproduire pour se mettre dans le bain avant d’entamer la campagne mondiale contre l’Uruguay (11 juin), puis le Mexique (17 juin).

La rédaction