RMC Sport

Le gouvernement espagnol fait pression pour retirer le nouveau maillot de la Roja

Alors que la polémique enfle en Espagne après la révélation du nouveau maillot de la Roja, le président de la fédération espagnole a avoué que le Gouvernement faisait pression pour le retirer.

Peut-on parler de "maillotgate"? Lundi, Adidas a révélé le maillot de l’Espagne pour la Coupe du monde 2018. Une tunique qui fait polémique à cause d’une touche de violet, qui rappelle à certains le drapeau de la deuxième république espagnole (avant la guerre civile et la dictature du général Franco).

A lire aussi >> Mondial 2018: polémique autour du nouveau maillot de l'Espagne

"Des plaintes d'en-haut" reçues par la fédération espagnole

Une polémique devenue affaire d’Etat puisque le gouvernement se serait emparé de l’affaire. C’est en tout cas ce que le président de la fédération espagnole, Juan Luis Larrea, a expliqué à AS : "Le gouvernement n’aime ni la ligne violette ni le maillot". Ce dernier a également affirmé que la fédération avait "reçu des plaintes d’en-haut" en parlant de ce même gouvernement.

L'ancien maillot utilisé pour calmer la polémique ?

Larrea a également avoué que cette affaire était problématique pour la RFEF: "la commercialisation des maillots commence demain (mercredi) et il y en a déjà des milliers distribués dans les grands centres commerciaux et dans les magasins de sport dans toute l’Espagne". Toutefois face à une telle polémique, la Roja pourrait réutiliser son ancienne tenue jusqu’à ce "que la tempête passe".

A lire aussi >> Espagne: le surnom chambreur que Ramos donne à Piqué en sélection

Le nouveau maillot étrenné samedi

En attendant, les partenaires de Sergio Ramos étrenneront ce maillot qui défraye la chronique, samedi face au Costa Rica.

AG