RMC Sport

Les Black Stars ont la cote

-

- - -

Les performances de la sélection ghanéenne attisent bien évidemment toutes les convoitises sur le marché des transferts. Un spécialiste décrypte le phénomène.

Seule équipe africaine encore en course, le Ghana est l’une des sensations de la Coupe du monde en Afrique du Sud. Vendredi 2 juin au Soccer City stadium de Johannesburg, l’équipe de Rajevac défie l’Uruguay pour rafler un historique billet pour les demi-finales. Evidemment, cette réussite sportive ne laisse pas indifférent les recruteurs des clubs européens toujours à la recherche de la perle rare.

« Attention, le Ghana ne constitue pas à proprement parler une surprise, affirme Bruno Satin, patron monde de la branche football d’IMG McCormack. Les Ghanéens restent sur deux belles performances en compétition internationale. Ils sont champions du monde des moins de 20 ans et finalistes de la dernière CAN en Angola, avec une équipe jeune. Les joueurs qui avaient déjà un bon potentiel pour bouger l’ont déjà fait. » C’est le cas notamment du jeune attaquant Dominic Addiyiah, 20 ans, qui a signé en janvier 2010 à l’AC Milan.

D’autres joueurs restent néanmoins attractifs. Le défenseur Jonathan Mensah qui appartient au club sud-africain de Free State Stars et l’arrière droit Samuel Inkoom qui évolue à Bâle font partie à 19 ans des révélations de la compétition. « Ils sont très intéressants, confirme Bruno Satin. Le premier a un physique impressionnant, le second est capable de jouer aussi bien latéral que milieu de terrain. » Le jeune défenseur de 19 ans, Lee Addy, qui a fait quelques apparitions a également tapé dans l’œil de notre spécialiste. Il appartient à Bechem Chelsea, un club ghanéen affilié à un club belge.

10 millions d’euros pour K. Asamoah

Un peu moins jeune, le milieu de Rosenborg Anthony Annan (24 ans) brille par sa régularité. « Il a été excellent à chaque fois que je l’ai vu à l’œuvre », souligne Bruno Satin. Quant au milieu de l’Udinese Kwadwo Asamoah, sa cote est déjà au plus haut. Il faudra compter 10 M€ environ pour s’attacher ses services.

Sur le marché français, le Rennais Asamoah Gyan (24 ans) et l’Arlésien André Ayew (20 ans) n’évoluent pas dans les mêmes sphères. « Le premier a déjà été acheté assez cher par Rennes et il sort d’une saison mitigée, note Bruno Satin. Mais ce qu’il a réussi à faire en Afrique du Sud est remarquable. Il était isolé en pointe et face aux Etats-Unis, il a su convertir sa seule occasion. Quant au second, il ne s’est pas encore imposé à Marseille à qui il appartient. » De retour d’une saison (convaincante) en prêt à Arles-Avignon, Didier Deschamps lui laissera-t-il sa chance ? C’est le souhait le plus cher du fils d’Abedi Pelé.

M.A.