RMC Sport

Les Fennecs arrivent en fanfare

-

- - -

A cinq jours de leur entrée en lice face à la Slovénie, les Algériens ont pris leurs quartiers ce lundi près de Durban, au sud-est de l’Afrique du Sud.

Depuis quelques jours, les équipes arrivent au compte-gouttes sur les terres du Mondial et se répartissent aux quatre coins de l’Afrique du Sud. Si les Bleus ont choisi de prendre leurs quartiers à Knysna, c’est à Durban que la sélection algérienne a débarqué ce lundi. Les Fennecs ont atterri tôt dans la matinée à l’aéroport privé de Northgate, au sud-est du pays. Après avoir voyagé à bord d’un avion aux couleurs blanche et verte, portant l’inscription « Viva Algeria », les hommes de Rabah Saâdane se sont engouffrés dans un bus à leur effigie.

C’est sous bonne escorte qu’ils ont pris la route pour rejoindre leur hôtel situé à 150km de Durban. Accompagnée de six voitures de police, la délégation algérienne est arrivée à destination vers 11h30. Un périple plutôt rapide, facilité par l’impressionnant déploiement de forces de l’ordre. Ces derniers ont bloqué une à une les entrées d’autoroute afin de fluidifier le trafic autour du car des Fennecs.

Ziani : « On est très fatigué »

A leur arrivée au Mondazur Hotel, à San Lammer, les héros de Khartoum ont eu droit à un accueil particulièrement chaleureux. Des enfants sud-africains, arborant des drapeaux de l’Algérie, ont entonné des chants en leur honneur. Avant qu’une danse zouloue ne soit improvisée sous leurs yeux. Des vuvuzulas (cornes utilisées par les supporteurs de football en Afrique du Sud) ont ensuite été distribuées aux joueurs. L’occasion pour certains de se découvrir une âme de musicien...

Un moment de détente et de partage rafraichissant après toutes ces heures de voyage. « On est très fatigué. Le trajet a été long mais la compétition peut enfin commencer », résume le milieu de terrain Karim Ziani. Après quatre défaites consécutives en match amical, les Fennecs ont retrouvé le chemin de la victoire face aux Emirats Arabes Unis samedi (1-0) à Nuremberg. Un court succès, peu convaincant mais essentiel pour la confiance. Il leur reste désormais cinq jours pour peaufiner leur préparation, histoire de ne pas manquer leur grand retour en Coupe du monde ce dimanche face à la Slovénie (13h30).

Alexandre Jaquin avec Jean Bommel, à Durban