RMC Sport

Maingot : « Pas question d’interdire les Vuvuzelas »

-

- - -

Interrogé sur les différentes polémiques qui touchent actuellement cette Coupe du monde en Afrique du Sud, Nicolas Maingot s’est montré ferme. Concernant les vuvuzelas tout d’abord, qui cassent les oreilles de nombreux spectateurs, le porte-parole de la Fifa a déclaré qu’il n’était « pas question de les interdire » : « Les Vuvuzelas sont devenus le symbole de cette coupe du monde. Ils participent à l’ambiance de ce Mondial. Je tiens d’ailleurs à souligner la ferveur immense que dégage la population sud-africaine. Dans la rue et les stades, les gens sont ravis d’accueillir cet événement mondial. On compte d’ailleurs la deuxième affluence de l’histoire de la Coupe du monde pour le moment. »

Sévèrement critiqué par les plus grands gardiens de ce Mondial, à commencer par Iker Casillas (Espagne) et Gianluigi Buffon (Italie, Jabulani -le ballon du Mondial 2010- est lui aussi au centre des polémiques. « Ce ballon a été utilisé dans de nombreux championnats depuis plusieurs semaines, s’est défendu M. Maingot. Adidas, notre partenaire historique, compte une longue expérience ce domaine. La FIFA a toute confiance en Adidas. »

Le porte-parole de la Fifa a enfin eu une pensée pour l’ancien président sud-africain, Nelson Mandela, qui a eu la douleur de perdre son arrière-petite-fille dans un accident de la route la veille de l’ouverture du Mondial. « C’est sûr que le monde entier aimerait voir Nelson Mandela venir durant la finale. L’ancien président a connu une tragédie familiale terrible et nous respecterons sa future décision », a-t-il conclu.