RMC Sport

Malouda, c’est quoi le problème ?

-

- - -

Incontournable cette saison à Chelsea, Florent Malouda peine à gagner ses galons de titulaire en Bleu. Le gaucher international ne souhaite plus être utilisé dans un registre défensif par le sélectionneur Raymond Domenech.

Remplaçant surprise contre l’Uruguay vendredi dernier, Florent Malouda a digéré sa déception et se mobilise pour récupérer sa place dans le onze de Raymond Domenech pour la rencontre de jeudi face au Mexique. Visiblement, ce nouvel épisode dans les relations compliquées entre les deux hommes n’a pas altéré le moral du Guyanais. « Il reste serein », nous a confirmé l’un de ses proches. Pour le moment, il est encore trop tôt pour connaître les intentions du sélectionneur concernant son milieu de terrain face au Mexique. S’il conserve son système en 4-2-3-1, il n’exclurait pas de le positionner sur son côté gauche fétiche et repositionnerait alors Ribéry dans l’axe. Il a d’ailleurs testé cette option lundi soir. S’il décide de revenir en 4-3-3, Malouda se retrouverait alors en balance avec Abou Diaby pour le rôle de milieu relayeur sur le côté gauche.

Visiblement, rien n’est encore tranché. Ce qui est sûr, c’est que l’ancien Lyonnais, auteur d’une remarquable saison à Chelsea, ne veut plus retomber dans les frasques de l’Euro 2008 où il avait joué à contre-courant. C’est d’ailleurs en substance ce qu’il a dit à Domenech la semaine passée lors d’un entraînement avant le match contre l’Uruguay. Le sélectionneur avait dans un premier temps l’intention d’utiliser Malouda à la place de Diaby dans le 4-2-3-1 qu’il était en train de façonner pour contrer les Uruguayens. Un rôle plus défensif dans lequel Malouda n’est pas à l’aise. Il s’en est ouvert à Domenech. Mais ce dernier n’a pas tenu compte de ses remarques. Et plutôt que de prendre en compte les prérogatives de son joueur, il a préféré lancer Diaby à sa place dans un registre qui, il est vrai, est bien plus adéquat au milieu d’Arsenal.

Il ne veut plus jouer à contre-courant

Le changement tactique a donc eu raison de celui qui a été élu meilleur élément de la saison à Chelsea par les joueurs et le staff. « Ce n’était pas une sanction, a expliqué son ami Eric Abidal dimanche en conférence de presse. Thierry Henry est aussi sur le banc. Peut-être que lui aussi est victime des deux systèmes. Mais il fait partie d'un groupe et il faut le prendre comme ça. On a la chance d'être là. Florent est entré en cours de match et a même failli marquer, il faut retenir ça. » Dimanche soir, le natif de Cayenne a en tout cas retrouvé le sourire en fêtant ses 30 ans avec le reste du groupe. Une petite fête a été organisée pour l’occasion au Pezula. Un chant local et un gâteau avaient été préparés pour l’occasion. Malouda, qui dans sa carrière n’a jamais tenu à faire de concessions avec qui que ce soit, attend donc de savoir s’il héritera d’une nouvelle chance. Dans l’intimité du vestiaire, il se dit que certains joueurs y seraient favorables.

M.B à Knysna