RMC Sport

Mandela sera bien là

Nelson Mandela

Nelson Mandela - -

Le Prix Nobel de la Paix sera présent, ce vendredi au Soccer City stadium de Johannesburg, lors de la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde. Pour la plus grande joie de tout un peuple.

Sa frêle silhouette et son éternel sourire seront finalement de la partie, ce vendredi, dans les tribunes combles du Soccer City stadium de Johannesburg, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la 19e Coupe du monde. Après de longues semaines de suspense, au cours de laquelle sa famille affirmait qu’il ne pourrait pas se déplacer, la bonne nouvelle est tombée mardi après-midi. Nelson Mandela assistera à une petite partie de la fête prévue ce jour-là. Et c’est tout un peuple qui nage dans le bonheur. « Compte tenu de son âge et de sa santé, je pensais qu'il ne pourrait pas être là, jubile Dethil, un habitant de Soweto. S'il peut venir, c'est une très bonne chose. C'est tellement important de lui rendre hommage après tout ce qu'il a fait pour le pays. »

Pour les sud-Africains, l’événement est important. Mandela est considéré comme une icône. Dès 1944, il rejoint l’ANC. Il n’a que 26 ans et il est en première ligne dans la lutte contre l’apartheid, un système politique instituant le développement séparé des races. En 1962, il est arrêté et croupit vingt-sept ans en prison. Libéré en 1990, il reste surtout le président de la République à être élu lors des premières élections non raciales de l’histoire de l’Afrique du Sud. Il a surtout toujours prôné la réconciliation et l’unité du pays.

Une demi-heure, pas plus

« Je suis tellement content, souligne Reginald, d’Orlando West. Vu son état de santé, je n'espérais plus sa présence. Mais c'est une légende. Tout le monde veut le voir. C'est grâce à lui que l'Afrique du Sud a une bonne image. Il a combattu pour notre liberté, et nous les jeunes, le voyons ainsi. Nous sommes très heureux qu'il soit là vendredi. C'est bien qu'il soit en vie pour le début de la Coupe du monde, et c'était très important pour lui d'être là pour l'ouverture de la Coupe du monde 2010. »

Le Prix Nobel de la Paix, qui aura 92 ans le 18 juillet prochain, ne restera pas très longtemps au stade, une petite demi-heure à peine. Sa santé fragile lui interdit désormais tout long déplacement. Mais il tenait à être présent en ce jour si particulier pour son pays, lui qui a pris une part active, il y a six ans, à la victoire de l’Afrique du Sud lors de la désignation du pays organisateur du Mondial 2010. « C'est déjà la fête que la Coupe du monde soit en Afrique du Sud, glisse Nthapiseg, une jeune habitante de Protea Nord. Que Nelson Mandela soit là rend les gens encore plus heureux. Avec ou sans lui, ça aurait été la fête, mais sa présence ravit tout le monde. C'est un homme qui a toujours voulu voir les gens heureux, ensemble. C'est sa manière de voir l'Afrique du Sud. »

M.A.