RMC Sport

Modric-Rakitic, la paire d’as de la Croatie

Luka Modric et Ivan Rakitic

Luka Modric et Ivan Rakitic - -

La Croatie compte sur ses deux grands talents Luka Modric et Ivan Rakitic pour contrarier l’hôte brésilien lors du match d’ouverture, jeudi à Sao Paulo (22h). Et, au-delà, remplir son objectif de passer au moins le premier tour.

La génération 1998, emmenée par Davor Suker, a peut-être enfin trouvé sa relève. Depuis cette demi-finale de Coupe du monde perdue contre la France (1-2) sur un improbable doublé de Lilian Thuram, ce petit pays des Balkans n’a plus réellement brillé en compétition internationale. Mais cette Coupe du monde au Brésil pourrait bien marquer la fin de la période de disette. Avec Luka Modric (28 ans) en relayeur et organisateur du jeu croate, champion d’Europe avec le Real Madrid cette saison, il faut désormais ajouter Ivan Rakitic (26 ans), talentueux milieu de terrain du FC Séville proche de rejoindre le Barça.

Modric, le Mozart des Balkans

Il a sacrifié ses cheveux mi-longs pour une coupe plus en adéquation avec la saison estivale. Mais aussi pour fêter sa récente couronne européenne avec le Real Madrid, en finale contre l’Atlético (4-1 a.p.). Car en un an, l’ancien joueur de Tottenham est passé de responsable idéal aux déconvenues de son club à chouchou du stade Santiago-Bernabeu. Elu pire transfert de l'année 2012 par les internautes du journal Marca (pour 35 M€), l’adaptation a tardé à venir.

Le départ du meneur de jeu allemand Mesut Özil à Arsenal et l'arrivée du technicien italien Carlo Ancelotti ont favorisé la montée en puissance de ce milieu de terrain moderne et technique, aussi précieux pour son apport défensif que sa vision du jeu et sa percussion. Le joueur aux 75 sélections porte une grande partie des espoirs placés en sa sélection. « Personnellement, je ne sous-estimerais pas la Croatie, confie-t-il. Nous avons toujours bien joué dans les grandes compétitions, que ce soit à l'Euro ou à la Coupe du monde. Nous sommes dans un groupe difficile mais nous espérons y parvenir. »

La révélation Rakitic

Les gros clubs n’ont pas attendu les récentes performances d’Ivan Rakitic pour s’intéresser au vainqueur de la Ligue Europa avec le FC Séville. Et c’est son coéquipier Luka Modric qui a d’ailleurs dégainé le premier pour l’attirer au Real. Mais c’est finalement en Catalogne qu’il devrait atterrir la saison prochaine. « J’aurais aimé qu’il rejoigne Madrid, mais ça ne sera pas le cas car il ira au Barça, se lamente son coéquipier en sélection dans les colonnes du quotidien espagnol Sport. Tout le monde a vu de quoi il était capable cette saison. Et quand vous jouez pour le FC Barcelone, tout ce que vous faites prend une plus grande dimension et c’est ce qui va se passer pour lui lors du Mondial. »

Auteur d’une saison pleine avec le club andalou, Rakitic a été le leader technique de son équipe. Au-delà de statistiques honorables (13 buts en 44 rencontres), le capitaine sévillan a joué dans un véritable rôle de milieu « box-to-box », couvrant tous les postes de l’entrejeu, tout en ayant parfois la lucidité suffisante pour conclure les actions. Une traduction en espagnol ? Marca le surnomme tout simplement « Todocampista ». Le trio qu’il forme avec Modric et la jeune pépite de l’Inter Milan, Mateo Kovacic (20 ans), rappelle étrangement celui des héros de 1998, composé de Zvonimir Boban, Robert Prosinecki et Aljosa Asanovic. A eux d’écrire leur propre histoire désormais.

A lire aussi : 

>> Ronaldo, le sauveur que le Portugal attend

>> Benzema, superstar retrouvée

>> EN IMAGES : Les principaux camps de base des sélections

La rédaction