RMC Sport

Mondial-2019: Formiga incertaine, Marta pas à 100% pour France-Brésil

La Brésilienne Formiga (d) à la lutte avec l'Australienne Tameka Yallop au Mondial-2018, à La Mosson, le 13 juin 2019

La Brésilienne Formiga (d) à la lutte avec l'Australienne Tameka Yallop au Mondial-2018, à La Mosson, le 13 juin 2019 - Pascal GUYOT, AFP/Archives

Formiga, la milieu de terrain de 41 ans du Brésil, est incertaine pour le 8e de finale de la Coupe du monde dimanche au Havre face à l'équipe de France.

L'expérimentée milieu du Brésil, Formiga, touchée à une cheville, est incertaine pour le huitième de finale de la Coupe du monde contre la France dimanche (21h) au Havre, alors que la star de l'attaque Marta n'est pas à 100%, a indiqué samedi le sélectionneur Vadão.

Formiga, "nous allons voir comment elle évolue lors de l'entraînement", programmé dans l'après-midi, et "nous serons peut-être en mesure de compter sur elle demain (dimanche) soir", a expliqué le technicien brésilien en conférence de presse. Pour Marta, "nous ne savons pas encore si elle peut disputer l'intégralité de la rencontre".

Formiga de retour de suspension

Formiga, milieu de 41 ans évoluant au PSG, était suspendue lors du dernier match de poule remporté contre l'Italie (1-0), durant lequel Marta avait inscrit l'unique but sur penalty.

Si le Brésil n'a jamais battu la France, le sélectionneur auriverde estime possible de l'emporter. Les Bleues sont "peut-être les favorites mais sur le terrain, tout est ouvert", a dit le coach, persuadé de disposer d'une "excellente équipe" même s'il a reconnu des "difficultés" en défense.

Justement, il se méfie tout particulièrement des attaquantes françaises, comme il l'a expliqué. "Elles ont un très bon jeu de tête, elles défendent très bien et sont performantes sur coup de pied arrêtés", mais "nous allons nous organiser pour faire face au jeu aérien", a-t-il dit.

"Le collectif est la meilleure solution face à une menace comme la France", a prolongé l'attaquante Debinha. "Bien sûr la France aura tous ses supporters derrière elle, mais pour nous ce n'est pas si grave, nous allons jouer notre meilleur football".

la rédaction avec l'AFP