RMC Sport

Mondial 2022 : comment le Qatar répond aux critiques

La Coupe du monde 2022 aura lieu au Qatar

La Coupe du monde 2022 aura lieu au Qatar - -

Le directeur exécutif du comité d’organisation de la Coupe du monde 2022, Nasser Al-Khater, réagit aux dernières polémiques pour RMC Sport. Il détaille le programme que le Qatar a mis en place pour la sécurité des ouvriers.

Un plan pour la sécurité des ouvriers

« Il y a des problèmes, c’est certain. Mais nous travaillons pour les résoudre. Ce qui est gênant, c’est que tout le monde en fait beaucoup trop sur ces problèmes. Ce sont des cas isolés. Nous avons besoin de les trouver et nous devons être sûrs de pouvoir mettre en place certains mécanismes. Par exemple, pour Qatar 2022, nous avons créé la ‘‘charte du travailleur’’, qui explique la manière dont nos ouvriers travailleront et vivront au Qatar. Nous avons aussi le ‘‘standard des ouvriers’’ qui définit le minimum et ce qui est demandé à tous nos ouvriers en termes de santé, sécurité, salaires, droits. C’est une chose sur laquelle nous allons être vraiment stricts.

Nous avons créé un système à quatre niveaux de vérification, pour être sûr qu’il n’existe aucune pratique qui pourrait mettre en danger nos ouvriers et leurs droits. Premièrement, le contrat doit être vérifié et validé. Deuxièmement, le gouvernement enverra un inspecteur pour effectuer un audit. Ensuite, il y aura une enquête menée par une agence indépendante. Et enfin, nous ferons notre propre enquête. Nous voulons être sûrs que tous les droits de l’homme sont respectés.

Nous voulons être sûrs que nos ouvriers sont en bonne santé. Nous devons nous assurer que ce plan fonctionne. Comme je l’ai dit, le Qatar se développe sur plusieurs plans. Vous pouvez le voir quand vous vous baladez. Il y a certaines choses qui sont en plein développement et la Coupe du monde sera un bon catalyseur pour réaliser tous ces changements. »

Des critiques « totalement fausses »

« Pour être honnête, la plupart des critiques ne sont jamais arrivées jusqu’au Qatar et ça me déçoit. Nous n’avons aucun problème avec les critiques, mais nous avons un problème quand on nous cache ces critiques. Elles sont, malheureusement, souvent totalement fausses et créées de toutes pièces. Il arrive aussi qu’elles n’aient rien à voir avec les chantiers de la Coupe du monde. Est-ce de la jalousie ? Je ne sais pas, mais ça vient surtout du fait que le Qatar a remporté le vote pour la Coupe du monde 2022 en 2010 alors qu’il était le plus petit pays à concourir.

Peut-être que d’autres pays plus importants sont jaloux. Je pense que c’est normal, mais tous les pays qui ont organisé une Coupe du monde, des Jeux Olympiques ou une compétition de ce type ont été critiqués. On l’a vu par le passé, on le voit encore aujourd’hui. Mais je pense qu’il y a un gros problème d’incompréhension. Si vous voulez nous juger, venez ici. Je suis sûr que vous trouverez du négatif, mais vous trouverez surtout des choses positives. »

L'été ou l'hiver ? A la FIFA de trancher

« Nous avons pensé cette Coupe du monde pour qu’elle soit jouée en été. La météo ne change pas beaucoup, que ce soit en été ou en hiver, même pendant l’automne ou le printemps... Peu importe la saison. Nous laissons la FIFA prendre les décisions car ce sont eux qui s’occupent du football sur le plan international. Ils doivent aussi prendre en compte les calendriers des différents championnats et les calendriers internationaux. Je pense que ce sont eux qui décideront. Ils ont toutes les cartes en main pour le faire. »

A lire aussi :

>> Mondial 2022 : le Qatar se défend

>> Mondial 2022 : Blatter : « Il faut jouer cette Coupe du monde en hiver »

>> L'actu de la Coupe du monde

Propos recueillis par notre envoyé spécial à Doha et Mohamed Bouhafsi