RMC Sport

Mondial U20 : Areola, l’ange gardien

Alphonse Areola

Alphonse Areola - -

Infranchissable pendant 120 minutes, puis décisif lors de la séance de tirs au but, le gardien français Alphonse Areola a été l’homme de la finale de la Coupe du monde des moins de 20 ans remportée samedi par les Bleuets contre l’Uruguay (0-0, 4-1 t.a.b.).

« Le jour J est enfin arrivé », avait twitté Alphonse Areola quelques heures avant la finale de la Coupe du monde des moins 20 ans contre l’Uruguay. Le gardien des Bleuets ne se doutait sans doute pas qu’il s’agirait aussi de son jour de gloire. A l’issue d’une finale sans saveur, il a été l’homme qui a fait la différence, celui qui a offert le premier titre mondial au foot français dans cette catégorie. D’abord à dix minutes de la fin du temps réglementaire lorsqu’il s’interpose avec fermeté face Avenatti mais aussi, et surtout, lors de la séance des tirs au but.

Premiers tireurs côté uruguayens, Velazquez et De Arrascaeta se souviendront en effet que c’est ce portier du Paris Saint-Germain originaire des Philippines qui aura transformé leur finale en cauchemar. Les Bleus, eux, auront toute la nuit pour fêter leur héros du jour. Ce dernier, un drapeau tricolore sur les épaules, s’est laissé aller à de nombreux pas de danse avec ses équipiers. Heureux comme un gamin de 20 ans.

Un apprentissage avec Zlatan

Si la gardien n°3 du club de la capitale compte désormais le titre de champion du monde des moins de 20 ans a son palmarès, sa réussite ne doit rien au hasard. Le natif de Paris a grandi avec toutes les sélections de jeunes. Mais ce n’est pas tout. Avant d’aborder cette Coupe du monde en Turquie, Areola a aussi eu la chance de faire ses grands débuts en Ligue 1 avec le PSG en entrant en jeu à Brest (3-1), puis en tant que titulaire lors de la dernière journée de championnat à Lorient (1-3).

Autant dire qu’après une année à côtoyer des joueurs du calibre de Zlatan Ibrahimovic, son apprentissage s’est sensiblement accéléré. Son titre mondial en poche, il pourra revenir la tête haute, voire le torse bombé au Camp des Loges. Salvatore Sirigu et Nicolas Douchez sont désormais prévenus. Il faudra compter sur Alphonse Areola.

A lire aussi :

>> Courbis espère voir 7 à 8 Bleuets chez les A en 2016

>> Les Bleuets sur le toit du monde

>> Revivez la finale France-Uruguay