RMC Sport

Platini : « Un nouveau vote en cas de corruption »

Michel Platini

Michel Platini - AFP

Michel Platini s’est défendu d’avoir été influencé au moment de voter pour le Qatar lors de l’attribution de la Coupe du monde 2022. Alors que forts soupçons de corruption planent sur la désignation, le président de l’UEFA assure que s’ils étaient prouvés, un nouveau vote aurait alors lieu. « Pour le Qatar 2022, je n'ai pas été influencé, promet-il. Le vote, en ce qui me concerne, s'est fait en toute transparence et on a toujours dit qu'au moindre soupçon de corruption, il y aurait un nouveau vote, mais pour l'instant, on ne sait pas. On a décidé qu'on le ferait peut-être en hiver, et moi j'avais milité pour l'hiver et aussi pour un Mondial itinérant dans tout le Golfe, mais après, ce sont les politiciens (à la FIFA, ndlr) qui décident. »

La rédaction