RMC Sport

Quel avenir pour Domenech ?

Raymond Domenech

Raymond Domenech - -

Maintenant qu’il a rendu son costume de sélectionneur, Raymond Domenech va devoir se trouver de nouvelles occupations. La tâche ne s’annonce pas simple… Enquête.

Depuis le fiasco des Bleus en Afrique du Sud, Raymond Domenech est l’homme le plus détesté de France. Ou presque. Vilipendé par ses pairs, hué dans tout le pays, l’ex-sélectionneur national pourrait bien devenir persona non grata dans la sphère du ballon rond, tant le souvenir qu’il laisse est négatif. Comme nombre de ses confrères, il aurait pu endosser un costume de consultant dans les médias. Mais il s’est grillé avec toute la profession ou presque, et sa réputation a traversé les frontières. Même les journalistes étrangers semblent peu enclins à œuvrer à ses côtés. « Domenech n’a pas donné une image très sympathique pendant cette Coupe du monde », souligne l’Allemand Dieter Gruschwitz, le patron des sports d’ARD et de ZDF, puissantes chaînes de télévision.

Le Britannique Roger Patrick, journaliste à la BBC, est encore plus explicite : « Vous cherchez un travail pour Monsieur Domenech ? Ça tombe bien, nous cherchons quelqu’un pour passer l’aspirateur ! » Il n’y a guère que l’Italien Riccardo Cuch, le patron de la RAI, pour entrouvrir sa porte à l’ancien coach de Lyon. « Tout ce qui crée la polémique est intéressant. Alors pourquoi ne pas essayer ? » 

Pour faire remonter un peu sa côte de popularité, Domenech pourrait choisir de se tourner vers la publicité. Mais là encore, rares sont ceux qui semblent prêts à l’accueillir. « Il faudrait être fou pour utiliser son image aujourd’hui », glisse le publicitaire Franck Tapiro. A moins d’imaginer une campagne totalement décalée. « Il faudrait du deuxième, voire du troisième degré, explique Gilles Dumas, directeur de l’agence marketing Sportlab. Pour vanter ses produits, une enseigne pourrait par exemple dire ‘Raymond Domenech ne nous a pas choisi’. Pour l’instant, il ne peut avoir que des rôles à contre-emploi où il se moquerait de son impopularité. » 

Fabien Onteniente : « Je ne sais pas si c’est un bon comédien »

Grand amateur de théâtre, Domenech pourrait également remonter sur les planches. Tenter de découvrir le monde du cinéma. Mais là encore, pas sûr qu’il trouve chaussure à son pied. « Je ne sais pas si c’est un bon comédien, remarque Fabien Onteniente, le réalisateur de Camping. De toute façon, j’ai déjà réalisé le film ‘3-0’, donc je n’ai pas envie de faire ‘0-0’ aujourd’hui… »

Reste le poker, une passion qu’il partage avec sa compagne Estelle Denis. Mais pour réussir cartes en main, Domenech va devoir hausser sérieusement son niveau de jeu, guère reluisant pour l’instant. A moins qu’il ne décide tout simplement de se consacrer à ses deux enfants, Victoire et Merlin. Histoire de laisser les choses se tasser, pour mieux revenir un jour sur le devant de la scène. « Il n’est pas mort médiatiquement. Au contraire, jure Gilles Dumas. Dans quelques années, tout le monde se rappellera de lui. Raymond Domenech, c’est une personnalité. » Et surtout un homme en quête d’une nouvelle vie.

Alexandre Jaquin avec Bastien Schambill