RMC Sport

Qui est in, qui est out ?

Afrique du Sud

Afrique du Sud - -

Comme la France, les 32 équipes qualifiées pour la Coupe du monde étaient à pied d’œuvre ces deux dernières semaines. Etat des lieux des gros favoris de la compétition et des adversaires des Bleus à cinq jours de l’événement.

La France n’est pas le seul pays à avoir affiché un visage inquiétant lors de ses matches de préparation. Défaite jeudi dernier par le Mexique (2-1), l’Italie a été tenue en échec deux jours plus tard par la Suisse (1-1). Le champion du monde en titre est encore en rodage. Même constat pour l’Angleterre dont les victoires contre le Mexique (3-1) et le Japon (2-1) ont révélé une certaine fébrilité défensive, que le forfait de son capitaine Rio Ferdinand ne devrait pas arranger. Victorieuse tour à tour de Malte (3-0), de la Hongrie (3-0) et de la Bosnie-Herzégovine (3-1), l’Allemagne a prouvé qu’elle avait bien digéré les forfaits de Ballack, de Träsch et de Westermann.

La Nationalmannschaft est montée en puissance, tout comme les Pays-Bas, sans pitié face au Mexique (2-1), le Ghana (4-1) et la Hongrie (6-1). Seule ombre au tableau : l’incertitude planant autour de la cuisse d’Arjen Robben, touché face aux Hongrois. En échec face au Cap Vert (0-0) fin mai, le Portugal a retrouvé ses esprits aux dépens du Cameroun (3-1). Les hommes de Carlos Queiroz termineront leur affinage face au Mozambique mardi. L’Espagne s’est fait peur face à l’Arabie Saoudite (3-2) avant de maîtriser la Corée du Sud (1-0). Le Brésil a soigné son attaque aux dépens du Zimbabwe (3-0) et cherchera à récidiver lundi contre la Tanzanie. Une mission déjà accomplie par l’Argentine, en promenade devant Haïti (4-0) et le Canada (5-0).

L’Afrique du Sud « est prête » (Parreira)

Qu’en est-il de l’Uruguay, du Mexique et de l’Afrique du Sud, les trois adversaires de l’équipe de France dans le groupe A ? La Céleste n’a disputé qu’un match de préparation avant de rallier l’Afrique du Sud, contre l’Israël, qu’elle a nettement dominé (4-1) avec un but de l’incontournable Forlan. Avec huit rencontres disputées entre le 7 mai et le 3 juin (cinq victoires, un nul et deux défaites), le Mexique fait office de marathonien. Si les hommes de Javier Aguirre ont cédé face à l’Angleterre (3-1) et les Pays-Bas (2-1), ils ont nettement dominé les Italiens, pour ce qui constituait leur troisième duel face à un mondialiste (2-1).

Hier décriée par son propre public, l’Afrique du Sud aborde avec confiance son entrée en lice en Coupe du monde. Victorieux samedi du Danemark (1-0), les Bafana Bafana restent sur douze matches sans défaite. « L’équipe est prête, affirme le sélectionneur brésilien Carlos Alberto Parreira. On n’a peur de personne, nous respectons tout le monde mais on est prêts. On peut faire quelque chose dans cette Coupe du monde. Il fallait trouver une identité à cette équipe. C’est fait. Notre identité de jeu, c’est le jeu au sol, la technique, l’habileté avec le ballon. J’ai lu dans un journal que le public était retombé amoureux des Bafana. C’est la reconnaissance du travail accompli par mes joueurs. »

A.D.