RMC Sport

Russie: Artem Dzyuba, le buteur en cours de "régénération"

Décevant face à la Belgique lors de l'entrée en lice de la Russie (3-0) à l'Euro, Artem Dzyuba reste l'atout principal d'une sélection en quête de rachat ce mercredi face à la Finlande (15h). Tout comme l'attaquant du Zénith Saint-Pétersbourg.

Du haut de son mètre 97, vous ne l’avez sûrement pas manqué face à la Belgique samedi dernier. Pataud, de mauvaises décisions, totalement muselé par la défense belge, Artem Dzyuba n’a pas fait le meilleur match de sa carrière pour l’entrée en lice de la Sbornaya dans cet Euro 2020. 

Une affaire extra-sportive aurait pu même le priver du voyage. En novembre dernier, des hackeurs russes diffusent sur les réseaux sociaux une vidéo du capitaine du Zénith de Saint-Pétersbourg en train de se masturber. Face à l’emballement médiatique, le sélectionneur russe Stanislas Tchertchessov l’écarte pour le rassemblement de novembre, un match amical face à la Moldavie et deux rencontres de Ligue des Nations face à la Turquie et à la Serbie. 

Une décision qui entraîne une vague de soutien pour le buteur aux 53 sélections. Pourtant le sélectionneur russe n’avait pas justifié cette mise à l’écart comme une sanction mais pour protéger le groupe et le joueur "d’un stress excessif". 

Dzyuba s'inspire de Deadpool

Mais il en faut plus pour déstabiliser Artem Dzyuba, grand artisan de l’épopée russe en Coupe du Monde 2018 jusqu’en quart de finale, devant son public. Le géant russe a fait son retour dès le mois de mars avec sa sélection, brassard de capitaine sur le biceps, pour disputer les éliminatoires pour la Coupe du Monde 2022. 

Pour fêter le troisième titre de champion consécutif avec le Zénith, il s’est déguisé le 3 mai dernier à la remise du trophée en Deadpool, le super-héros. "Deadpool, c'est la régénération : c'est tout moi", avait-il déclaré. 

Le Deadpool russe chasse cet après-midi face à la Finlande une statistique qui pourrait le rendre immortel : un 30e but en sélection pour égaler le record d’Alexander Kerzhakov. 

Kevin Gasser