RMC Sport

Sourire et sérénité en attendant Angela Merkel

-

- - -

La confiance est définitivement revenue dans le camp allemand. Arrivés sans certitudes en Afrique du Sud, les triples champions du monde croient de nouveau en leurs chances grâce à leurs séduisantes prestations, en premier lieu face à l'Angleterre le week-end dernier (4-1). Joachim Löw l’assure : « Depuis le 8e de finale, l'équipe se sent très forte. » Le sélectionneur confie avoir reçu un coup de téléphone sans ambiguïté de son homologue des Espoirs, Horst Rubesch : « Je viendrai vous voir pour la finale car je suis certain que vous y serez. »

L’habituel capitaine Michael Ballack, blessé et forfait pour le Mondial, sera au Cap ce week-end pour le quart de finale contre l'Argentine. Un Ballack dont plus personne ne parle aujourd'hui, comme l'explique Marko Wiefel de la télé Sport1 : « Avant le match contre le Ghana, on se demandait ce dont l'équipe était capable sans lui. Aujourd'hui, on s'interroge sur ses chances de remettre un jour les pieds en sélection. » Autre invitée de prestige, la chancelière allemande, Angela Merkel, grande supportrice de la Nationalmannschaft. « Nous l’aimons beaucoup, confie Joachim Löw. Elle vient nous voir souvent, pas seulement pour les grands matchs. C’est une personne charmante. » Le milieu de terrain Bastian Schweinsteiger, chouchou de Merkel, s’en délecte par avance. « Elle a toujours un petit mot, une petite blague à nous dire dans le vestiaire. » Heureux Allemands…

P.D.