RMC Sport

Van Marwijck : «Quand on mène on devient trop gentil»

Bert Van Marwijck

Bert Van Marwijck - -

Ultra-dominateur en poule avec trois victoires en trois matches, les Pays-Bas ont la fâcheuse tendance de s’endormir après avoir ouvert la marque. Un défaut qui agace le sélectionneur Bert Van Marwijck à 24 heures du huitième de finale face à la Slovaquie : « On a toujours un moment de flottement quand on mène au score. J’en ai parlé aux joueurs. Quand on mène on devient trop gentil. J’ai dit aux joueurs qu’il fallait cesser ce genre d’habitude car en huitième de finale ça ne pardonne pas. On ne peut pas se le permettre » a expliqué le sélectionneur.

Propos recueillis par R.M. à Durban