RMC Sport

Villa envoie l’Espagne en quarts

David Villa

David Villa - -

Les champions d’Europe en titre se sont imposés face au Portugal (1-0), mardi soir au Green Point stadium du Cap, grâce à un nouveau but de l’attaquant de Valence. Cristiano Ronaldo aura été bien décevant.

La sélection espagnole peut toujours rêver à un formidable doublé Euro-Coupe du monde. En s’imposant difficilement, au Green Point stadium du Cap, face à son voisin portugais (1-0), la Roja s’est qualifiée pour les quarts de finale où elle défiera le Paraguay, samedi 3 juillet, à l’Ellis Park de Johannesburg. Sa victoire est méritée. C’est elle qui a produit l’essentiel du jeu face à une formation lusitanienne solide mais sans étincelle, à l’image de sa méga-star Cristiano Ronaldo incapable d’exprimer son formidable talent.

Les champions d’Europe entament ce premier derby ibérique en Coupe du monde le pied au plancher. Dès la 1re minute, Fernando Torres oblige Eduardo à une superbe parade. En ce début de match, l’étreinte espagnole est terrible. Par deux fois, Villa (3e, 7e) se montre dangereux, mais l’excellent gardien de Braga est impeccable. Sans s’affoler, les Portugais reprennent leurs esprits. Dans l’entrejeu, Raul Meireles, Pepe et surtout Tiago réalisent un formidable travail de harcèlement.

Les hommes de Del Bosque monopolisent le ballon mais ne parviennent plus à se créer la moindre occasion. Pris en tenaille par Ricardo Carvalho et Bruno Alves, Fernando Torres est impuissant. Côté portugais, un coup franc de Cristiano Ronaldo (28e) et une lourde frappe de Tiago mettent Casillas au martyre.

Villa frappe encore

Après la pause, la physionomie des débats est identique. Les Espagnols ont la possession de la balle mais ce sont les Portugais qui se montrent les plus dangereux en contre. Notamment sur une frappe contrée d’Hugo Almeida par Puyol qui est à deux doigts de tromper Casillas (52e). En deux coups de patte, la Roja est néanmoins tout près de faire la différence. D’abord sur une tête de Llorente, le remplaçant de Fernando Torres, repoussée par Eduardo (60e), puis sur une belle frappe enroulée de Villa de peu à côté (61e).

Ce n’est que partie remise. Les deux hommes sont à l’origine de l’ouverture du score. La remise de l’attaquant de l’Athletic Bilbao est reprise en deux temps par Villa qui inscrit, à la limite du hors jeu, son 4e but du tournoi. C’est le premier but encaissé par le Portugal depuis le 9 septembre 2009 ! Eduardo a beau multiplié les exploits devant Sergio Ramos (70e) et Villa (77e), la Selecçao s’incline après seize matches sans défaite. La sévère expulsion de Ricardo Costa (89e) n’étant qu’anecdotique…

M.A à Johannesburg