RMC Sport

Covid: le Celtic critiqué pour son stage à Dubaï, après le test positif d'un joueur

Le Celtic a fait savoir ce dimanche que l’un de ses joueurs avait été testé positif au Covid-19 au retour d’un stage hivernal à Dubaï. De quoi s’attirer une vague de critiques en Écosse, à l’heure où le pays s’est reconfiné pour tenter de freiner la pandémie.

C’est une annonce qui passe assez mal en Écosse. Le Celtic a fait savoir ce dimanche que l’un de ses joueurs avait été testé positif au Covid-19. Le joueur en question, dont l’identité n’a pas filtré, a subi un dépistage vendredi à l’aéroport, alors que le club écossais revenait d’un stage hivernal à Dubaï. Les résultats sont tombés deux jours plus tard. Avec cette mauvaise nouvelle.

La Première ministre s’en mêle

Le malaise est tel que Nicola Sturgeon, la Première ministre, l’a elle-même évoqué. La cheffe du gouvernement écossais s’est même demandée publiquement si le Celtic avait bien respecté les règles de distanciation sociale dans l’émirat. Des photos qui ont circulé ces derniers jours sur les réseaux sociaux laissent penser que les joueurs de Neil Lennon n’ont pas été totalement sérieux sur place.

De quoi s’attirer de nombreuses critiques, à l’heure où l’Écosse a choisi la semaine passée de se reconfiner totalement, avec fermetures des écoles, pour tenter de freiner la progression de la pandémie. "Il est clair que le joueur (testé positif) recevra tous nos soins et tout notre soutien. Les autres membres de notre équipe, de la direction et du staff sont négatifs", explique le Celtic dans un communiqué.

Une polémique chez les féminines en Angleterre

La veille, le directeur adjoint John Kennedy était déjà monté au créneau pour défendre le club et son voyage au Moyen-Orient. En expliquant que les champions d’Écosse avaient utilisé des vols privés pour se déplacer, qu’ils avaient logé dans la partie d’un hôtel privatisé et qu’ils n’étaient sortis que pour s’entraîner.

Cette polémique intervient à l’heure où plusieurs matchs de foot féminin ont dû être reportées en Angleterre. La faute à un groupe de joueuses, issues d’Arsenal, Manchester City et Manchester United, qui se sont rendues en vacances à Dubaï durant la trêve hivernale. Avec l’autorisation de leurs clubs. Certaines d’entre elles y contracté le Covid-19 et l’ont ensuite transmis à plusieurs de leurs partenaires.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur